-2.9 C
Bordeaux
dimanche, janvier 16, 2022
Duo strasbourgeois amenant deux univers pas si différents que ça, tant on les sent ici complémentaires, à se télescoper (le rock pour Samuel Klein, les musiques répétitives pour Olivier Maurel), Ork joue une musique indéfinissable, superbement retranscrite sur ce Orknest singulier.En effet, on y navigue entre électro, "jazzectro", ambiances...
Nouvel ep pour les prolifiques Rebels of Tijuana "from Genève", qui s'essayent ici et avec succès à une french pop douce et acidulée (Pampa), déclinée avec une classieuse désinvolture.Brazil 70, ledit objet, débute d'ailleurs par un bel hommage éponyme, délié et stylé, au Brésil des années 70. Le titre,...
Groupe de Liverpool qualifié de garage-blues, The Cubical sort avec ce Blood moon un excellent opus, aussi velouté qu'écorché. Loin de n'en être qu'à ses balbutiements, le quintet assure une variété de trames dont la texture attire l'attention. Cuivré avec soin (I want money), doté d'une voix éraillée de...
Quatuor parisien à la voix féminine remontée, The Videos fait dans le punk-grunge aux durées réduites, exécutées avec rage et intensité. Ce Drugs souvent braillé avec délice démontre ses aptitudes, sa capacité à jouer rugueux et dépoli, en rangs serrés, sans toutefois que la mélodie soit absente des débats...
Ifriqiyya Electrique vient du désert du Jérid (Sahara, Tunisie). On le qualifie d'avant-word, néo-rock et road-movie, mais avant tout et à juste titre de transe saharienne adorciste et post-industrielle. Son inspiration provient des rituels adorcistes de la Banga des anciens esclaves haoussas d'Afrique noire. L'expérimentateur fou François R.Cambuzat prend...
Trio "rock électro chimique", La Poison sort avec Antidote for love son tout premier EP. Le groupe comprend La Poison, Lars Sonik et Doctor Fugu qui, avec vigueur, balancent ici un rock plein d'allant (Smash you up), porté par de bonnes grosse guitares, des motifs électro qui n'en disent...
Groupe bisontin dont les deux nouveaux membres ont déjà oeuvré dans la scène locale (Jack & the bearded Fishermen, You witches), Go Spleen délaisse l'acoustique jouée dans l'intimité de leurs chambres pour, en quatuor, s'adonner à un registre bien plus indé et acidulé. Ce Slow moves sort après un...
Projet de Joseph Bertrand, poète désenchanté (quoique...) et inspiré s'étant déjà distingué avec l'excellent Bang!, Centredumonde sort avec ce Rêvons plus sombre son véritable premier album.On y trouve des chansons lo-fi parfaitement troussées, une invitation à rêver, plus sombre certes, compte tenu de l'époque, mais sans relâche. Les chansons,...
Avec !, le messin Louis Warynski alias Chapelier Fou ressort ses trois premiers ep's, conçus en 2007 et qui sortirent entre 2009 et 2012 chez Ici d'Ailleurs. Ils constituèrent un temps son premier album, et bénéficient en l'occurrence d'un "retouchage" sur l'artwork, le tracklisting ainsi que le mixage et...
Trio berlinois, The Somnambulist honore l'avant-garde liée à ladite ville en expérimentant tous azimuts sur son troisième effort, ce Quantum porn dérangé et passionnant.Dans un fatras digne de Zappa, les Allemands ne choisissent aucune direction précise, débutent par un Transverberate à la fois funky, électro, noise et climatique. Gros...

A VOIR EGALEMENT