33.2 C
Bordeaux
mardi, août 9, 2022
Etalé cette année -sans s'étaler- sur trois journées/soirées, l'incontournable R4 de Revelles offrait dès son vendredi, pour inaugurer les festivités, une affiche de choix. Pour lancer la danse Drybones, locaux au registre grungy bien 90's, figuraient au menu alors que le relais était assuré par Cachemire, au rock français...
Alors déjà j'avais vu, le soir précédent, les sublimes Catalina Matorral en un lieu que j'en ai assez de taire. Superbe spectacle, avant celui qui ce dimanche, nous proposait le local et surtout Tchèque, allez comprendre, Koonda Holaa. Dont le blues aussi subtil que bourru, parfois psyché, en d'autres...
J'ai préféré, à un Minuit avant la Nuit cette année bien trop sage, la vérité du rock en marge, qui sue et braille, le temps d'une soirée au Mic Mac attenant à la Briqueterie d'Amiens. J'en ai profité pour rater le mal nommé Toquard, prenant mon temps pendant que...
Damned! Je n'irai pas par quatre chemins, la soirée d'hier fut royale et intense. Elle m'offrait la possibilité de revoir les clermontois (de l'Oise) de Cheap Wine, dont je connais la ferveur et la tenue sur scène. Grande joie donc, associée à la trouvaille de taille, immense, que fut...
Parmi les affiches estampillées ASCA, sans cesse attrayantes, figurait celle de ce mercredi soir à laquelle je m'imaginais mal, ceci en raison de la présence de Marc Minelli, légende havraise au parcours riche et fourni, faire faux bond. D'autant plus qu'en duo avec son acolyte Olivier Durand, l'homme au...
Etant passé à côté de Yan Wagner, invité le mercredi précédent, j'attendais cette date du lundi avec d'autant plus d' impatience, y voyant trôner deux groupes que j'adule. Les Rouennais de We Hate You Please Die d'abord, auteurs de sorties discographiques fonceuses et débraillées, de haute volée. Un quatuor...
Dans la foulée d'une triplette mémorable, la soirée d'avant, la "Lune" avait à nouveau, à notre attention et en ce dimanche soir, une prog' de tout premier ordre avec en tête d'affiche Crack Cloud, collectif canadien à l'esprit communautaire, défenseur des libertés, et pour lui ouvrir la voie...
Le mois de mai, à la Lune, offre une brochette d'affiches de choix. La triplette de ce samedi soir l'inaugurait en proposant, dans des approches différentes, 3 clans de grande valeur dont le premier, Last Night We Killed Pineapple, eut le don d'enthousiasmer, une fois de plus, la foule...
Peu nombreux nous fumes et pourtant la salle isarienne, aux affiches d'une qualité imprenable, mériterait que notre nombre la fasse étuve. L'Ouvre-Boite de Beauvais accueillait en effet ce vendredi soir, jugez donc, le Serpent du sieur Lescop, chargé d'ouvrir le bal et qui le fit fort bien, puis les...
Après Whatever NuFunk, furia funk'n'rock des plus enivrantes, la salle Jules Verne accueillait ce mardi soir une autre affiche classieuse et impossible à contourner puisque qu'au duo local Darling Buds of May, magistrale paire dédiée au country/blues/folk d'antan et à ses rengaines teintées d'allégorie, succédaient en tant que tête...

A VOIR EGALEMENT