-0.6 C
Bordeaux
dimanche, janvier 23, 2022
Auteurs Articles postés par Will Dum

Will Dum

3805 ARTICLES 0 Commentaires

Lofofora « Simple appareil » (2018, AT (h)OME)

Présent et influent au sein de la scène française depuis près de 30 ans, Lofofora pourrait à juste titre considérer ne plus rien avoir...

Structures « Long life EP » (2018, Rockerill Records)

Amienois, Structures prend son envol définitif avec ce premier EP qui fait suite à des "gigs" déjà probants. On reste dans l'axe cold-wave ouvert...

The World « Nights » (2018, Kythibong)

Trio rouennais dédié aux 80's, The World avait déjà surpris avec son premier album éponyme, en 2015. Avec Nights, les gaillards issus de plusieurs formations...

Zenzile « 5+1 meets Jay Ree » (2018, Yotanka)

Véritable caméléon musical, Zenzile "from Angers" n'a de cesse d'évoluer, de changer de "peau sonore" sans sombrer dans l'inodore. Parti sur des bases dub,...

Ferveur garage-sixties de tous les instants, avec Cayman Kings, à la Manufacture (12 octobre...

Dans le sillage d'un Lofofora convaincant en acoustique, dans la foulée, aussi, d'une inauguration réussie, La Manufacture de Saint Quentin accueillait ce vendredi soir,...

Alex Gavaghan (and the Boss Jockeys) « Wool behaviour » (2018, Freaksville Music)

Guitariste de The Cubical (garage-blues "from Liverpool"), Alex Gavaghan avait déjà créé la surprise en solo avec Binman of love (2015), déjà sorti chez...

The Vryll Society « Course of the satellite » (2018, Deltasonic Records)

Issu de Liverpool, The Vryll Society se consacre à une pop à l'esprit ouvert, qu'il décline avec succès, et selon un éventail non-restreint, sur...

Razorlight « Olympus sleeping » (2018, Atlantic Culture Records/Believe)

J'ai depuis longtemps "décroché" de Razorlight, croyant le groupe scotché à la vague brit-pop. A l'écoute de ce Olympus sleeping, je (re) découvre un...

Gulp « All good wishes » (2018, E.L.K. Records)

Formé par Guto Pryce des Super Furry Animals, Gulp fait dans la pop, enlevée ou plus tranquille, plus "dans l'air" (Spend time right here...

Daisy Driver « Nulle part » (2018, Autoproduit)

Originaire de Verdun, Daisy Driver pratique un rock français sincère, mélodieux et doté en certains recoins d'une certaine puissance, mais aussi perfectible à l'écoute...