The Waterboys “Where the action is” (24 mai 2019, Cooking Vinyl)

0
392

Oh, Les Waterboys sont -pour moi, les ayant en quelque sorte “oubliés”- de retour! En dépit de souvenirs flous malgré la certitude d’une bonne impression initiale, c’est avec une réelle envie qu’à l’annonce de cette nouvelle sortie, je décidais de la commander à Ephélide, agence de promo au catalogue fourni.

Vint alors la réception, et l’écoute presque nostalgique d’un groupe à la longévité exemplaire, qui sur le début de son Where the action is sonne fougueux, enlevé, sur deux plages de haute volée (l’éponyme Where the action is, riffant et alerte, puis London Mick pris, lui, dans une énergie rock débridée). La surprise est belle; j’avais pour ainsi dire décroché, aujourd’hui je retrouve Mike Scott et ses acolytes dans une forme optimale. S’ils baissent la garde avec Out of all this blue, la valeur est cependant de mise, selon une trame cette fois plus veloutée. Right side of heartbreak (wrong side of love) sonne ensuite plus funky, délié. On perd en rage rock, mais on reste crédible, performant dans la musicalité.

C’est le cas, donc, avec In my time on earth. Mais le propos s’assagit sensiblement, on en viendrait presque à regretter la vitalité des essais de départ. Ladbroke grove symphony en réinjecte sur des atours rock mélodieux, certes, mais appuyés. A sa suite, Take me where I will follow you impose des abords mêlant vocaux à la limite du hip-hop, coolitude électro et vocaux de choix. Le rendu est hybride et plaisant. Il surprend un peu, mais passe le cap sans forcer.

Plus loin, on joue une sorte de soul feutrée mais racée (And there’s love). Then she made the lasses-O souffle une pop élégante, aux voix qui se complètent. Les sons, cuivrés, font leur effet. Enfin, Piper at the gates of dawn suit une trame narrative, sensible, sur un format étendu. Son climat clair-obscur nous gagne. The Waterboys, s’ils ont débuté ce nouvel opus avec allant pour ensuite lever le pied, n’en demeurent pas moins, en l’occurrence, dignes d’être salués pour la qualité de chacune des chansons offertes ici. Et dépositaires, en tous les cas, d’une musicalité elle aussi estimable.

Site The Waterboys