The Phantom Four & the Arguido – Sounds from the obscure

0
563
The Phantom Four & the Arguido, c’est l’union d’un groupe surf hollandais et de l’inénarrable frontman des “fusionneux” d’Urban Dance Squad, Rude Boy. La formation ainsi créée a déjà plusieurs sorties à son actif, parfois instrumentales, à dominante surf donc (Morgana), ici chantées, la tchatche de “Rudeboy” amenant un plus non négligeable à ces Phantom Four performants.

On oscille entre blues-folk vif et étincelant (Gun on my temple) et coups de boutoir garage (Settle down puis The obscure) pour le début d’album, après The arguido et son surf stylé. Le chanteur parvenant, c’est tout sauf une surprise, à s’adapter sans difficulté aucune au registre de ses congénères, qui se fait valoir de bout en bout, poursuivant sa route sans trébucher sur, entre autres, le surf-rock et trépidant The veteran. Puis, surprise, une incursion fusion dans l’esprit UDS se fait entendre sur l’excellent Ipod army. L’alliance est décidément estimable, d’autant qu’un vivace The sameness survient ensuite, punk-rock dans l’esprit, de même qu’un The vocalist aussi énergique aux touches “surfy”, bien sur, racées et discrètes.

La fin du disque n’est pas à la traine, loin de là, et dégage la même vigueur teintée d’inspiration collective, entre les guitares fines de Uniforms et The guestlist, plus strictement surf mais avec, toujours, une belle vivacité dans l’exécution. Ceci après un beau et apaisé Hardtrying Idealist (Song of the 82nd and 101st US Airborne Division), et un fonceur VanLoo.

Déjà excellent donc, ce Sounds from the obscure, couplé en digipack avec l’entièrement instrumental Morgana, splendide, prend dans ce format une dimension supplémentaire tout en alliant répertoire chanté et collection d’instrus avec un foutu brio.