Brad – United we stand

0
543
Groupe de Stone Gossard, guitariste de Pearl Jam, Brad en est à près de vingt ans d’existence, United we stand étant son cinquième album depuis ses débuts. D’unité, on pourra justement parler à son sujet tant il se veut cohérent, taillé dans la veine d’un “classic rock” à la direction pop, mélancolique ou plus rugueuse, notamment sur un bonus track intitulé Waters deep qui fait bel effet.

Ca débute d’ailleurs joliment, par Miles of rope et ses “Na-na-na”, boosté par des passages aux guitares brutes, et on ne s’ennuie que très peu, à l’occasion peut-être de morceaux plus démonstratifs, emphatiques, comme The only way, qui sans être mauvais possède peu de relief et de vigueur. Mais les bonnes chansons, nombreuses, l’emportent et même la légèreté de Bound in time charme, relayée par A reason to be in my skin et son refrain qu’on retient, au rock retenu mais soutenu. Parfois proche lyriquement d’un R.E.M. -le compliment est significatif-, Brad montre de la pertinence et réjouit aussi le temps de ce Diamond blues rugueux, et plus loin de Last station, leste et grungy. On est aussi proche, dans un esprit moins grunge justement, de Pearl Jam, dans le ton comme en qualité et si la tension baisse à l’écoute de Make the pain go away et Needle and thread, ce dernier dévoilant cependant de belles plages folk, l’allant de Tea bag, puissant, et la sensibilité de Through the day permettent à Shawn Smith et ses complices de bien finir.

Une oeuvre agréable donc, sans surprises, ce que nous n’attendons guère de la part du groupe, mais plus souvent intéressante que négligeable, notamment lorsque Brad lâche les rênes d’une énergie salvatrice.