Moonjellies, interview

0
1381


Par Amenina et Joseffeen

Le 14 janvier 2011, le groupe tourangeau Moonjellies était en concert à Bordeaux au El Chicho. Nous les avons interviewés juste avant leur passage sur scène.

Muzzart: Comment vous êtes vous rencontrés?

Julien (guitare/chant): Damien et moi, on s’est connu par un copain commun il y a environ 7-8 ans. A l’époque, il avait un groupe de hardcore et moi je faisais des trucs plutôt pop. Un jour, on a mis en commun nos morceaux, notre premier batteur, Jérôme, était le frère de Damien et Guillaume est le cousin de Damien.

Guillaume (basse): Donc on s’est rencontré chez nos grands parents à un repas de famille quand on étaient petits. (rires) Sinon, je viens de Nantes et je suis arrivé sur la région de Tours il y a 3 ans et j’ai rejoint le groupe.


Moonjellies au Chicho

Muzzart: Est-ce que vous pourriez nous parler un peu de votre album Inner Anger Feather qui est sorti l’année dernière.

Julien: En fait il est sorti, il est bien sûr en vente à la fin de nos concerts mais il n’est pas encore sorti en distribution nationale pour l’instant. On est en train de faire des démarches dans ce sens par l’intermédiaire de notre label ou par nous-mêmes.
On l’a pressé en vinyl aussi. 500 copies.
Tout est disponible déjà en numérique sur toutes les plateformes habituelles mais on prévoit de le vendre très bientôt en vpc sur le site de Cd1d.

Muzzart: Comment l’avez-vous enregistré?

Damien: ça s’est fait à l’été 2009, à Clermont-Ferrand, au Studio Sophiane. On a fait ce choix en raison des disques qui ont été enregistrés là-bas et pour travailler avec Pascal Mondaz  qui s’est occupé de l’album de Cocoon, de The Delano Orchestra,… des choses qui nous parlaient pas mal musicalement. Et il a été masterisé à Bordeaux, à Globe Audio, près de la gare St-Jean.


Muzzart: On aimerait aussi que vous nous parliez de 2 morceaux qu’on aime bien. Le premier c’est “Meeting Place“…

Julien: On compose tous les 2 avec Damien et il avait cette mélodie mais au ralenti qui faisait très ballade. On a ensuite doublé le tempo, on a ajouté de la batterie, des choeurs, un petit arrangement avec du cor au milieu de la chanson, et puis des cordes et des cuivres.
C’est une chanson qui raconte l’histoire d’un type très pieux dans sa rencontre avec Dieu ou pas au moment de sa mort. C’est difficile de résumer une chanson surtout quand on a passé du temps à y réfléchir. Je me suis posé des questions sur mon rapport à ma propre éducation catholique etc…
On en a aussi fait un clip tourné dans la campagne tourangelle. (clip de “Meeting Place”)

Muzzart: et le deuxième morceau dont on aimerait que vous nous parliez c’est “Black Cloud“.

Julien: C’est le premier morceau que j’ai fait, il y a 5 ou 6 ans, et ce qui m’a inspiré c’est “La Noyée” de Gainsbourg. C’est une valse sublime et il la chante superbement avec sa voix grave.
Et pour le texte, ça fait référence à la météo. Sur une route, une fois, un nuage très sombre avec juste un éclair de lumière. Ca évoque plein de choses.

Guillaume: Pour la petite histoire, au départ on avait mis de la batterie et puis on y a renoncé. On a opté pour le carillon et la mandoline.

Muzzart: Et votre label dans tout ça?

Damien: Un-je-ne-sais-quoi est un label tourangeau-bordelais. C’est une petite structure qui nous aide par les échanges mutuels que l’on peut mettre en place. A la base, on fait pas mal de dates avec The Psychologist and his Medicine Band (ils ont joué notamment au Fiacre récemment) qui sont devenus des copains  et dans le groupe il y a une des personnes qui fait partie d’ Un-je-ne-sais-quoi. Ils nous apportent surtout une grande aide au niveau logistique (distibution numérique, résidence,…).

Guillaume: Mais ce sont avant tout des amis.

Muzzart: Et est-ce qu’il y a d’autres groupes avec lesquels vous jouez régulièrement?

Damien : Grisbi, c’est un groupe de Tours aussi. Ils font une musique electro pop vraiment très chouette et ce sont des gens adorables avec lesquels ont se retrouve vraiment au niveau des influences.

Muzzart: Quelles sont ces influences justement?

Guillaume: Ben, en fait, j’ai commencé à écouter de la musique via les vinyles de mon père que je continue d’ailleurs à écouter: les Beatles, les Rolling Stones, les Deep Purple…

Julien: On était tous ados dans les années 90 et on a pas mal été marqué par les groupes de grunge, des choses comme ça. Et en vieillissant, on s’est mis a écouter les groupes qui les avaient influencés, les groupes de pop anglaise des années 60 et on est tombé là-dedans assez rapidement, les Kinks, les Who, et puis aussi Neil Young.

Muzzart: Nous, on veut les noms des groupes grunge!

Julien: Damien est carrément Nirvana, moi je suis carrément plus Pearl Jam, les ballades surtout.
Et puis à la fin des années 90, c’est Elliott Smith qui a fait un peu la synthèse de la pop à l’ancienne et de la musique indé actuelle. Je l’ai vu à Barbey d’ailleurs, en 2001, je crois, même si le concert en lui-même n’était pas formidable, c’était un artiste incroyable et je suis très fier de l’avoir vu en concert. C’est vraiment un artiste qu’on a en commun tous les 3 comme artiste de référence avec son esprit un peu indé loser.

MUZZART QUIZZ:

Muzzart: Quel est le meilleur endroit pour écouter la musique?

Guillaume: Dans ma voiture, comme je fais beaucoup de route donc ça me permet de me poser et de ne pas faire autre chose en même temps. En plus on peut écouter fort sans déranger les voisins.

Julien: Oui, dans la voiture effectivement…mais le meilleur endroit reste quand même ma chambre, avec une enceinte à droite, une enceinte à gauche. Il y a un côté recueillement que j’aime bien.

Damien: C’est se poser chez soi et écouter des vinyles. J’ai une platine qu’un oncle et une tante avaient achetée il y a 40 ans et elle tourne toujours.

Muzzart: Quel est votre Beatles préféré?

Julien: J’aime autant John que Paul mais je vais dire Georges qui a un côté singulier que j’aime beaucoup.

Guillaume: Paul, que j’ai vu en concert l’année dernière, j’ai pas eu l’occasion de voir John.

Damien: Ringo, c’est celui qui avait l’air de se marrer le plus dans la bande mais je choisirais Lennon pour son approche plus viscérale de la musique.


Muzzart: Qu’est-ce que vous écoutez en ce moment?

Julien: Edward Sharpe and the Magnetic Zeros que j’ai vu en concert, c’est vraiment bien et j’attends le nouvel album des Fleet Foxes. Johnny Cash, aussi.

Guillaume: The Coral, c’est le dernier disque que j’ai acheté.

Damien: Moi, hier j’ai acheté 3 disques: Richard Hawley, c’est un espèce de crooner anglais, The XX et Antony and The Johnsons “I’m a  Bird Now” que j’ai offert à tellement de gens que je ne l’ai plus chez moi. Sinon, j’ai écouté les Ramones en arrivant.

Muzzart: Merci beaucoup.

Moonjellies: Merci à vous.

myspace de Moonjellies


Merci à Moonjellies et El Chicho