Tornado – It’s just a day

0
907

Le quatuor constituant TORNADO propose sur ce EP cinq morceaux aboutis, divers et convaincants, qui nous prouvent à quel point certains groupes -et TORNADO est de ceux-là- mériteraient une reconaissance plus conséquente.

Leur rock lo-fi et délicieusement "cheap" offre en effet une variété de styles et d’ambiances très appréciable.

Ca commence avec le doucereux "Walk down the line" sur lequel un piano aussi enjoleur que lugubre mène la danse et suffit à lui seul à porter le titre vers des  sommets d’émotion. Un harmonica tout aussi gracieux vient  ensuite apporter sa contribution, achevant de magnifier cette première plage superbe.

Arrive ensuite un morceau folk-rock alerte, "It’s just a day". Alerte mais aussi aérien, de ces morceaux qui nous font à la fois rêver et dodeliner de la tête. La voix, chargée d’émotion, classieuse, part dans de jolies envolées, soutenue par une trame acoustique qui se fait par moments plus nerveuse, s’électrifie pour ensuite varier entre les deux options, ce qui au final débouche sur un autre grande réussite.

Le relais est assuré avec brio par "Fix my ass", presque bluesy dans le climat qu’il impose, et qui rapelle un peu les strasbourgeois de KAT ONOMA. De surcroît, une guitare acérée vient déchirer l’ensemble et donner à ce morceau une allure presque noisy.

"More those people" se veut, lui,  d’abord presque western, digne d’une B.O.,  puis mêlant rythme appuyé et grattes toutes griffes dehors, pour un résultat époustouflant au vu "mix" osé par le groupe sur ce titre.

Et pour finir, nous avons droit à "The late great love", jolie petite plage au piano, celui-ci se mariant parfaitement avec la voix, chaude et mélancolique, et achevant ce EP de la plus belle des manières, dans le calme et la sérénité.

Un groupe à découvrir, dont on entendra à coup sur parler à l’avenir.

NOS NOTES ...
PARTAGER
Article précédentThe Horses – Wails
Article suivantDESPONDENTS – Hela