No Code – On Five Hundred

0
2107

NO CODE est un groupe composé de cinq membres (chant, deux guitares, une batterie et basse). La démo “Five Hundred” a été enregistrée en live au mythique studio “Le Chalet” en mars dernier.

Pour être honnête quand j’ai écouté la démo du groupe NO CODE, je n’ai pas du tout accroché … je l’avoue, je n’ai pas compris pourquoi cette démo me semblait si molle, un impressionnant manque de dynamisme. Plus j’écoutais et plus le tout commençais à m’agacer ! Quand cela arrive, je mets de coté le bijoux et je le laisse dans le coin quelques jours (voir quelques semaines).
C’est ainsi qu’après une nouvelle tentative d’écoute, je compris ce qui me dérangeais, ce n’était pas le groupe en lui-même, il s’agissait (et il s’agit à mon avis) d’un déséquilibre entre les différents instruments, bref une production un peu trop légère. Je m’explique : une batterie trop lointaine (pas compressée apparemment), la voix est plate (au niveau du son), pas d’effets particulier, l’ensemble donnant l’impression d’un collage brut de pistes enregistrées “à l’arrache”, le tout n’étant pas (ou très peu voire pas du tout) masterisé… c’est assez génant à l’oreille. Nos oreilles n’acceptent plus, aujourd’hui, d’entendre du rock sans un minimum de dynamique et sans ressentir cette impression de bloc massique faire vibrer nos tympans. Je remarque alors sur la pochette (fort bien faite d’ailleurs) que le mixage a été réalisé par le groupe lui-même, ce qui explique peut être le manque de recul, le manque de temps ou de moyen accordé à cette part de travail néanmoins primordiale pour apprécier pleinement une formation.

DOMMAGE … oui parce que le groupe possède des qualités que j’ai pu cerner lorsque j’ai fait abstraction des lacunes de production. Première force, le jeu des guitares que je trouve particulièrement inventifs, l’importance est mise sur les ambiances et non pas sur la technique (inutile dans ce cas-là). La guitare “de droite” possède un son très propre, l’autre est un peu moins forte en volume mais réunis, donnent l’esprit rock à l’ensemble du groupe. Autre force, la composition : le meilleur exemple est le titre “Ostinato“, magnifique, c’est le morceau qui me réconcilié avec le groupe. Tout en ambiance, la pression monte de plus en plus. Le riff de guitare est tout simplement trippant avec un final vraiment puissant et là pas besoin de production particulière pour le resentir !!

Je finirais en me jurant d’aller les voir en concert pour affiner mon jugement et ne pas rester frustré sur un groupe qui ne manque apparemment pas d’idées.