Miss Helium – vive la sporulation

0
2646

En concert, Miss Helium c’est un délire de guitares dont le métal semble fondu dans un martèlement hardteck. Sur cette ambiance de boîte de nuit en pleine extase chimico-sonore, un texte à la voix parfaitement intelligible malgré une saturation guturale pratiquement constante sonne punk. Le personnage qui nous déverse ces textes chargés d’éléments piochés dans le scandale constant de notre monde médiatique, chante torse nu, et mime la boulimie capitaliste avec un regard fou de haine. Il n’a pas du tout une dégaine cliché, et son discour trahit une recherche d’ objectivité face à l’absurdité contemporaine. Il a compris que le pétage de plombs du rock n roll fût il breackbeat-hardcore-metal servait a compenser une opression tenace imposée par un système dont la fin semble programmée (je le rappelle juste en cas) puisqu’il nourrit déjà des scènes de violence qui rappellent la guerilla.

Le disque, quant à lui, est étonnament clean, avec un son bien masterisé. Sur le disque la saturation de la voix sonne trash-metal, avec des effets de spatialisation. Le son des guitares déçoit énormément par rapport à ce qui a pu se passer à l’inca le 22 mai 2005. En effet c’est un son très classique, qui ressemble à ce qui sort des multieffets tout-en-un vulgairement nommés boîtes de conserve. Les textes sont très audibles sur le disque, mais de toute façon, le chanteur fait preuve de beaucoup de métier dans son articulation et son utilisation du micro.
Le disque peut servir a danser chez soi, en soirée, etc.
Quelques slogans “copyleft” de Miss Helium:
“je suis la star du système et je vous emmerde”
“attaque la banque mondiale, et brûle le fric”

Ce qu’on peut espérer pour l’avenir de miss helium, c’est de comprendre le pouvoir de leur texte dans les ambiances hard tech, et de prendre le risque d’en profiter pour jouer les meneurs… je ne parlerai pas de leur notoriété, et je serais curieux de savoir jusqu’à quel point ils accepteraient de faire de la démagogie! 🙂