Conniving Silence – Interview 23/10/2004

0
3258




Document sans titre

Nous sommes le Samedi 23 Octobre 2004 à Cestas (15
km de Bordeaux) lors du festival In Rock. Huitième édition pour
cet événement crée à l’initiative du groupe bordelais
Conniving Silence. Rencontre avec les membres du groupe : Rom1 (batterie),
Remi (guitare), Cyril (chant) et Pierre (basse) …

Muzzart : Conniving Silence, bonsoir, pouvez-vous
présenter le groupe en quelques mots, comment vous êtes-vous rencontrés
?
Rom1 : Et bien, en fait, Rémi et moi on jouait dans un groupe
hardcore mélo. Après le split du groupe, on a décidé
de monter un truc un peu plus métal. Petit à petit, après
quelques changement de line up Conniving Silence se créé .Cyril,
le chanteur nous a rejoint en mai 2001 et Pierre assure, aujourd’hui, la basse
depuis avril 2004.

Muzzart : Conniving Silence, çà veut
dire quoi ?
Rom1 : Silence complice …
Rémi : Silence de connivence,
Pierre : Qui ne dit mot consent …

Muzzart : Y-a-t-il un message derrière ?
Rom1 : Non, il n’y a pas forcément de message dérrière,
je pense qu’il faut arrêter de chercher des messages derrière tout.
On trouve que çà sonne bien et puis voilà.
Rémi (en aparté) : C’est vrai ca sonne bien …

Muzzart : Concernant votre dernière démo
"Two Much", comment s’est passé l’enregistrement ?
Rémi : On a enregistré à Bud Records, un super
studio d’enregistrement à Mérignac. Matthieu Pascal nous a fait
un travail remarquable. On a pris 5 jours pour enregistrer le tout, pour un
total de 35 minutes de musique. On est très content du résultat,
il vient d’être préssé à 600 exemplaires.

Muzzart : Conniving Silence est actuellement en tournée,
comment l’avez-vous organisé ? Vous dépendez d’une asso, d’un
label, un tourneur ?
Rémi : Non, nous, on est plutôt pour le "Do It Yourself".
On a réussi à avoir des plans et quelques dates … et puis ensuite
ca c’est gréffé autour, on a organisé des concerts en faisant
des échanges avec des groupes et puis il y a des assos qui nous font
jouer.

Cyril : Et puis tu appelles les mecs quand tu as un trou dans
la tournée, tu leurs expliques qu’il te manque une date dans la tournée
et puis généralement les gens sont de bonne volonté et
ils t’aident.

Rémi : Ca se passe à la dépanne …

Muzzart : Vous êtes ce soir au Festival In Rock
8e édition à Cestas. Ce festival, c’est un peu le votre, non ?
Rom1 : Oui, on est un peu à la maison ! Ce festival, on l’a
crée en 2000, il y avait au départ deux éditions par an
(avril et octobre) mais on a réduit à un compte tenu de la difficulté
d’organisation d’un tel événement.
Voilà, aujourd’hui, c’est la 8e édition, on commence à
être rodé. On s’occupe de quasiment tout, on a le soutien logistique
de l’association Musicalement Vôtre pour tout ce qui est déclaration
SACEM et autre paprasse administratives. Ensuite, tout ce qui est programmation
et démarchage auprès de la mairie et affichages, c’est nous …
Ce festival fait son petit bon homme de chemin et puis …

Pierre : On se fait Plèz !

Rom1 : Ouais, exactement, on se fait plaisir et on essaye de
faire plaisir aux gens. On essaye également de faire jouer des groupes
qu’on aime, c’est ce qu’on a fait jusqu’à présent

Rémi : Que ce soit musicalement ou amicalement …

Rom1 : Le relationnel est très important … C’est pas
l’essentiel mais on sait qu’une programmation composé de groupes avec
qui le courant ne passe pas et c’est toute la soirée qui est gâché.
Enfin bref, on est content, on a la chance de faire notre festival à
notre échelle et puis çà marche bien.

Rom1 et Rémi sont contraint de nous quitter, nous
restons avec Pierre et Rémi …

Muzzart : Que pensez-vous de l’organisation des concerts
autour de bordeaux pour des groupes comme les vôtres ?
Cyril : On est globalement satisfait des scènes qu’on assure
à Bordeaux. Je pense qu’il y a pas mal de bonnes choses ici, il y a des
associations qui se bougent pour organiser des soirées sympas. On regrette
peut être qu’il n’y aient pas suffisamment de fédération
entre association pour monter des projets plus gros …

Muzzart : C’est vrai, moi aussi je rêve d’un
gros festival à Bordeaux …
Pierre : Ouais, en restant bien entendu réaliste … non, je
suis sûr qu’il est possible de créer un rendez-vous avec 200, 300
personnes, le tout organiser par le corps associatif local.

Les deux membres sont alors appelés afin d’assurer
leur poste d’organisateur du festival … dommage parce que le sujet était
intéressant !!

Muzzart : Un dernier message, peut être un dernier
mot en vitesse ?
Cyril : Merci à Muzzart de se bouger le cul, et longue vie au
site. Et bon courage à tous ceux qui se bougent pour organiser des événements
dans le coin.

_____________________________________

Au programme ce soir-là :
– SHODABOI (hardcore métal – libourne)
– SLUGGZ (hard rock’n roll – bordeaux) .
– SPUDGUN (punk rovk’n roll – bordeaux)
– CONNIVING SILENCE (hardcore métal emo – bordeaux)
– SLIDEWAY (punk emo hardcore – bordeaux)