Roxy Girls “A wealth of information” (5 juin 2020, Moshi Moshi Records).

0
502

Groupe de Sunderland, Roxy Girls se compose de…garçons et trousse sur son A wealth of information, sorti chez Moshi Moshi Records, une bonne enfilade de morceaux d’obédience post-punk, nerveux et sans fioritures bien que n’hésitant pas, au sein d’un seul et même essai, à changer de voie. Actifs, en termes de sorties, depuis 2017, les Anglais tracent avec Dirtier, instaurent une urgence punk, rappellent Parquet Courts et en effleurent l’impact. Commands, tout aussi saccadé et entre-dedans, évoque Gang of Four pour les riffs crus un tantinet funky, et démontre qu’ici, il semblerait qu’on soit tombé sur un bande de quatre mecs qui font les choses sans dérailler, avec un entrain juvénile qui les fait gagner, encore, en impact. You Have To Waste Your Time (si c’est pour s’écouter ce skeud, il ne s’agira pas de temps perdu), basé sur une approche similaire, défouraille lui aussi sur un temps court qui le rend d’autant plus efficient. Poor Cow, d’abord hésitant, met ensuite en place ses secousses sans douceur, ses chants alliés à l’arrache. On est preneur.

L’esquisse prend bien, elle s’envoie d’une traite. Soudainement, elle se breake, tempère légèrement l’ardeur des bonshommes. The droid met en exergue des guitares bavardes, l’un des avantages du quatuor rassemblant Tom 🙂 Vocals/Six String, Matthew 🙂 Four String, Aidan 🙂 Drums/Cowbell, et Isaac 🙂 Vox/Six String. En nous régalent de leurs élans late 70’s, d’un modernisme rêche, les jeunes loups affichent de réelles vertus.

All talk, de ses riffs et rythmes secs, confirme. Voilà une bande fiable, dont les travaux ne trahissent rien de répréhensible. Elle envoie sans discontinuer, se nuance en restant dans l’excellence. Chez Moshi Moshi, il est rare que le produit sente le fade. La preuve nous en est ici assénée, avec un aplomb perceptible. Get Up (Seize The Day), porté par la “high energy” mentionnée sur le Bandcamp de Roxy Girls, parachève l’ouvrage sans crouler. D’un bloc, A wealth of information dévoile des tracks tendus et vigoureux, traversés par une belle inspiration.

A l’issue, et après réécoute, on s’en ira explorer les parutions précédentes de la clique, tout en gardant un oeil sur les produits de son louable label. Celui-ci offre en effet, et dans la fréquence, une jolie brouettée de disques qui méritent un séjour prolongé dans nos lecteurs de son indé.

Bandamp Moshi Moshi

Bandcamp Roxy Girls