Bertrand Belin au Krakatoa

0
468

Bertrand Belin sera en concert à Bordeaux le vendredi 8 mars 2019. Face à la grande demande de places, ce concert initialement prévu à la Rock School Barbey aura finalement lieu au Krakatoa de Mérignac. Les places déjà achetées restent valables bien entendu. La première partie du concert sera assurée par The Married Monk. Ouverture des portes à 19H. Concerts à 20H30. événement Facebook

Bertrand Belin
“C’est d’abord une voix. Grave et lente, douce et entêtante. Une voix qui se refuse aux grands effets et s’élève pour s’insinuer en vous lentement et durablement. Ce sont aussi des mots dont l’homme use comme de biens précieux, cherchant toujours à leur conférer le plus de relief et de résonance possible. Ce sont aussi des musiques qui oscillent avec élégance entre le folk et le rock. Cette voix, ces mots et ces musiques forment toute sa singularité. Son album, Hypernuit (2010), est celui qui va susciter le réveil et l’enthousiasme de la critique et du public. Ce lien a été encore consolidé par les deux albums suivants, Parcs (2013) et Cap Waller (2015). En parallèle de son fertile parcours d’auteur-compositeur-interprète, Bertrand Belin écrit des livres (Requin et Littoral parus chez POL, et un troisième à paraître), compose des musiques pour le cinéma et le théâtre et joue également la comédie à l’écran ou sur scène.
2019 verra revenir Bertrand Belin avec un nouvel album sur le label Cinq7 en Janvier, et une tournée à partir de février !”

The Married Monk

“C’est un retour inespéré que signe là ce groupe culte de la pop indé made in France des années 90/2000. Un nouvel album bardé de superbes singles (Gravity, The Obnoxious Two…), d’une paire de reprises (Bus de Dogbowl, Siamese Twins de Cure), de références malignes aux précédents disques (Love Commander Strikes Again ou le titre de l’album lui-même) : toujours épaulé par Mitch Pirès à la batterie et désormais par le multi-instrumentiste Tom Rocton, également rejoint sur scène par Nicolas ‘Don Niño’ Laureau (NLF3) à la basse, Christian Quermalet ajoute un chapitre magistral à une discographie déjà exemplaire.”