VHS – Gift of life

0
554
VHS
Avec un nom pareil, on a déjà tout bon et quand de plus, on pratique un post-punk influencé entre autres par le Killing Joke des débuts, qu’on vient de Seattle et qu’on fait dans un minimalisme jouissif, c’est un peu l’pompon…
Violent Human System, de son “vrai” nom, reprend l’énergie punk qu’il entoure de cold-wave et très brièvement de retombées new-wave (Crooked echo) sur ce Gift of life de haute volée, urgent, grinçant, qui s’ouvre sur des riffs à la Geordie “from Killing Joke” sur Fully realized. C’est l’époque VHS, celle où tout était approximatif mais jouissif, joué à l’instinct et avec les tripes pour un résultat au delà de tout soupçon.
C’est le cas, on le comprendra, sur les huit titres du disque qui se montre direct et sans concessions, immédiatement addictif. Notes de guitare accrocheuses (Public act), cadences déferlantes et chant entre remonté et mélodieux, basse cold et morceaux de choix, aux climats jamais figés; l’objet a tout pour plaire, pour mettre en avant ce quatuor crédible, au noir et blanc qui lui sied à merveille. A l’image de son post-punk millésimé, aux légères ouvertures mélodiques, plein de sève et de vérité, qui prend fin sur deux travaux (Art decay, bourru, puis ce Constant hiss tout aussi intense) venant asseoir la fiabilité de ces VHS aux bandes à peine usées.