Nouvelle rasade grunge-pop avec Your Own Film et So Was the Sun

0
737
Après Régal et Dilly Dally, l’affiche proposée par la “Lune” amienoise avait à nouveau de l’allure puisque les locaux de Your Own Film y jouaient pour leur sortie d’album, accompagnés des compiegnois de So Was the Sun.
Entre pop et grunge donc, entre puissance de feu et émotion, la soirée méritait le détour. So Was the Sun, pour une fois en duo, livrant d’emblée une belle prestation, aux morceaux courts et percutants, animés par la rage et l’énergie de Palem Candillier. A deux, So was the sun fait un barouf bien joué (la batteuse est loin d’être en reste), bien écrit, bien reçu donc par le public, cependant un peu tiède au vu de la valeur de l’événement. Avec ce groupe, on est à la fois dans la pop, dans le grunge, on y greffe des éléments stoner et le tour est joué sans détours. Quelques disques et des lives chauds comme la braise, depuis 2011, étoffent le parcours du trio; on ne s’étonnera donc que très peu de la qualité de celui-ci, dont la formule duo n’a en rien entaché l’impact habituel.
D’impact il sera question avec Your Own Film, que son Forever lost et une pelletée de morceaux plus “anciens” créditent grandement et qui, en se positionnant dans un va et vient subtil entre force et mélodies (à tomber de par leur sensibilité), a de toute évidence trouvé la bonne formule. Emotion, chez Your Own Film, n’est pas un vain mot. Rage non plus et l’alliance des deux, parfaitement conçue, génère un excellent set. Le registre est, en outre, plus personnel qu’auparavant et YOF signe quelques titres forts, au sein d’un tout pertinent à souhait, de nature à le hisser vers les sommets. On en redemande, il est bon de voir les locaux, et les régionaux, afficher de telle vertus. Messieurs les programmateurs, faites-les jouer!
Photos William Dumont.