We only said – Boring pools

0
937
Clique aux membres venant de Fat Supper, Trunks ou See Saw Motion, We Only Said est rennais, fait la jonction entre indie et post-rock, vient de Rennes et sort son second album, Boring Pools, masterisé par Bob Weston.
De “boring” il n’y a ici rien et d’emblée, Florian Marzano et ses acolytes allient avec grâce douceur et intensité (Dry as dust), dans une finesse vocale et une prestance instrumentale, pour l’heure dans la retenue, qui l’honorent. Bien entendu, il y a sur l’album des coups de sang, racés (Mitch), la trace laissée par Weston se ressent positivement dans l’intensité des canevas bridés mis en place par le quintet. Lequel s’y entend pour construire des ambiances mélancoliques, communicatives (A fearful and violent hurry), aux parures instrumentales soignées. Doucereux et sous tendu, ou encore saccadé (Everything turns cold), We Only Said creuse son propre sillon, se décale d’influences qu’il a l’art de digérer, fait preuve de sensibilité sans que cela ne génère le moindre instant de “décrochage”. Orageux (ce même Everything turns cold), ombrageux (Here comes the thirteenth lie), valorisé par une subtilité récurrente, il s’impose comme un fleuron hexagonal.
En outre, le contenu, limité à neuf titres, permet de maintenir un intérêt constant, griffu dans la distinction, fiévreux ((along all) boring pools), vocalement accrocheur, aux humeurs qui vous gagnent. Il existe sur Boring pools une cohérence dans les trames, une unité de ton, qui fait la différence, des sons fins (My distance with you), une identité qu’on ne remettra pas en question. Get out freakie (alternate version) s’en tient à cette grâce sonique, à laquelle il insuffle du tourment. Tout est juste, élaboré avec talent, on tient là un groupe ayant de toute évidence dépassé le statut d’espoir de nos contrées. Et Killing for a job validera la pertinence du travail en cours, suivant un entrelac de sons inédits et dans un dépouillement porteur.
Bel ouvrage donc, accompli, que ce Boring Pools difficilement attaquable, bâti avec passion et une cretaine d’âme.