Berline 0.33 – Flying above sacrecrows (EP)

0
1173
Berline 0.33, qui avait déjà sorti en 2009 un EP éponyme, porteur de belles promesses, revient cette fois affublé d’une première partie de Killing Joke, à l’Aeronef de Lille, et livre ce trois titres plus abouti encore, qui dès son amorce et porté par la basse virevoltante de Fred, impose un Flash cinglant que la voix sans concessions d’Emilie étaye remarquablement.

Le post-punk implacable et presque mécanique de cette première plage atteint un niveau élevé et le groove de la rythmique, les guitares mordantes de Guyom en font quasiment un standard du genre. A l’image de Green Vaughan ou Drive With A Dead Girl, d’ailleurs hébergés par la même structure, le quatuor débute donc avec panache et malgré un contenu écourté (trois titres au total), il maintiendra les aiguilles dans le rouge et engendrera un enthousiasme plus que justifié.

Hoopladder, second titre qui “défouraille ” tout autant, aux giclées fuzz délicieuses, aussi alerte d’un point de vue rythmique et décoré par des claviers aux boucles décisives, confirme d’ailleurs ce constat tout en validant la puissance réfléchie, jamais gratuitement frontale, du groupe. Celui-ci modérant d’ailleurs son impact sur To the core, plus leste, digne de Kill the Thrill, et qui exhale un climat à la fois sombre et subtil. Ce faisant, il apporte de la diversité, en plus de sa qualité continuelle, à ce EP dont la suite, qu’on attend déjà impatiemment et qu’on espère vouée à un format plus long, est prévue dans quelques mois.

Nouvelle sortie remarquable, donc, pour ces lillois au style de plus en plus personnel, entre cold et noise, post-punk et légers relents indus, dont on exigera désormais plus de fréquence dans les sorties et discographiques, et scéniques.