Dollars – Hangovers/ Headaches

0
1353

Le groupe qui valait 3 milliards (de dollars)

Dans le groupe bordelais Dollar$, il y a 6 musiciens aux parcours assez différents: au micro, Eric Cihigoyenetche (ex-People On Holiday,  No Hay Banda,…), à la basse, Jon Smith/ Thomas Sinier (musicien/ producteur Hangover$/ Headache$ et aussi de nombreux groupes bordelais dont Corde Brève), à la batterie, Julien Pras (Calc, Victory Hall, Pull, etc etc…), et puis il y a aussi Charlotte Jubert (Corde Brève), choriste et flûtiste, et Julia Al Abed (Dzou), choriste et clavieriste.
Ensemble, ils forment un groupe hétéroclite hyper ambitieux qui fait quelque chose entre de “la pop bizarre et du rock fougueux” (dixit leur bio), c’est-à-dire un rock où on peut retrouver des choeurs mélodieux et des guitares saturées qui se répondent dans le même morceau (“Psychoholics”).

C’est en effet une combinaison d’ambiances inspirées par des légendes du rock comme the Doors ou Nick Cave alliée à la voix très originale de Eric qui constituent le point de départ de ce premier 7 titres de Dollar$. L’humeur général est plutôt sombre (“Friendship Awards”, “Miracle Earth”, “The Sinisters”) et même vengeresse dans “Digging Holes” (“Dig my hole, and I’ll dig yours!” qu’on peu traduire par “Creuse ma tombe et je creuserai la tienne!”). Et à l’arrivée, on a un véritable travail de composition (de construction presque).
Dans une même chanson, ils peuvent changer de style, de façon de chanter, de rythme,… et réussir quand même à garder une unité dans chaque morceau, “Sworming Parasites” et “Suits of Stranger” en sont de bons exemples. Hangover$/ Headache$ est donc, à l’image du groupe Dollar$, un album très patchwork où c’est la diversité de ses morceaux qui lui donne toute sa valeur.

Pour Info: un nouveau maxi est en préparation.  

leur myspace: www.myspace.com/dollarsband
(A voir: une vidéo réalisée par Hugo Berrouet)