Hot Dog Addict – Photographic lights

0
874

La claque! Ni plus ni moins.
Le trio parisien, après deux maxis d’excellente facture, fait la nique aux pointures hexagonales et étrangères avec cet album à la croisée des genres, et qui réalise l’amalgame parfait, et énergique, des influences suivantes, ‘avouées’ par le groupe: Pixies, Nirvana, Daft Punk, Ramones, Sonic Youth, Joy Division, My bloody Valentine, New Order, LCD Soundsystem, Depeche Mode, Soulwax, The Faint, Smashing Pumpkins, Kraftwerk, Pavement, Ride, White Rose Movement, The Strokes, Nine Inch Nails, Blackstrobe, Editors, The Boo Radleys, Tiga, Rammstein, Jesus & Mary Chain, Interpol…
Il y a de tout ça dans HOT DOG ADDICT, mais ce qu’il importe de souligner, c’est le côté personnel du résultat, sorte de mix entre GANG OF FOUR et THE FAINT, pour situer de façon approximative tant les parisiens parviennent à élaborer un univers singulier et passionnant.
Ca débute avec l’énorme et viigoureux ‘Martini girl‘ aux guitares tranchantes, pour enchainer avec ‘Blond turkey‘ et son intro magique à la basse, superbe titre aux paroles plutôt ‘funny’ (‘..the way you move your pretty boobs..’). Et durant dix titres, ça ne débande pas une seconde; ça groove, ça secoue, ça vous file une envie irrésistible de danser de de reprendre à tue-tête les refrains de ces morceaux époustouflants.
Celluloid memories‘ produit évidemment le même effet, avec, comme toujours, ces guitares de folie, alliées pour le meilleur à ces séquences électro remuantes et dansantes en diable.
Ce disque mériterait d’ailleurs que je m’arrête à chaque titre, tant chacun s’avère convaincant, tubesque même, pour tout dire, à l’image par exemple de ‘Sexy organic surgeon‘ ou du trépidant ‘Playground‘ à l’esprit punk affirmé.
De surcroît, les intonations vocales à mi-chemin de DEPECHE MODE et JOY DIVISION, et les voix robotisées comme sur ‘Tonight‘, rendent le produit, si besoin était, plus convaincant encore.
Et pour couronner le tout, ‘Reason‘ et ‘Don’t be shy‘ terminent cet album en nous mettant à genoux…..laissant le soin à un morceau caché énormissime et vigoureux de nous mettre la dernière gifle.
A découvrir maintenant, impérativement.

NOS NOTES ...
PARTAGER
Article précédentIn-side – Pills
Article suivantArcahuetas