?Alos – Ricordi indelebili

0
872

Trio venu d’Italie et composé de ?Alos (voce, chitarra, violoncello, giochi), DJ Tonnerre (ritmi e basi) et Mae Starr (piano), ?Alos joue une électro déviante et éprise de folie, déroutante au premier abord mais captivante pour qui fait l’effort de s’en imprégner.

On pense à Soul Coughing, de par ces entrelacs de sons hétéroclites, ou encore à une Lydia Lunch qui aurait viré électro ("Luglio"), la voix se faisant grondeuse  ou féminine à souhait comme sur "Profumo" ou "Gennaio". ?Alos mêle à cette mixture une nervosité rock et quelques ambiances à la limite de l’indus qui achévent de rendre la recette unique et prenante. Une rythmique hip-hop fait même son apparition sur "2001", étoffée par des bruitages qui ont le mérite de toujours tomber à propos et de ne jamais sonner forcé ou comme des rajouts inopinés. Au contraire, ils servent à merveille le climat imposé ici et ajoutent à l’intérêt des morceaux, de même qu’à leur côté génialement décalé.

On a même droit à un morceau dans la lignée d’ Atari Teenage Riot sur "Autunno", et en guise de dernier morceau à un titre de plus de sept minutes, "Sola", dominé par la piano et tout en retenue, griçant sans jamais exploser, qui achève joliment, et de façon faussement posée, un album merveilleusement agité et à contre-courant.

Une bien belle surprise en tout cas, et un disque à découvrir, qui vous éprouvera mais finira à coup sur par vous rendre accroc.