Room 204 – Trans panda

0
501

Collectif Effervescence, fabrique de disques…

A l’heure de chroniquer Room 204, j’ai envie d’écrire "fabrique de talents" tant ce label nous sert des albums prenants, produits par des groupes, ici encore un duo hyper talentueux, renversants de par leurs qualités. Room 204, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, en l’occurence un duo guitare-batterie, peut être comparé à Chevreuil ou Oxes de par ses structures complexes, ses rythmes instinctifs et ce côté nerveux, massif, allié à une certaine souplesse instrumentale.

Mais chez Effervescence, si le label peut se réclamer d’une "mouvance" singulière et porteuse en termes de qualité, ce qui est appréciable est que les groupes , bien que proches, possèdent chacun leur identité. C’est donc le cas pour Room 204, que l’on pourrait situer entre les deux formations nommées plus haut, moins barrré que Chevreuil et moins directement rock que Oxes. Pour résumer, le point commun à tous ces groupes, hormis leur proximité stylistique, est leur savoir-faire.

Partant de là, après certes des écoutes répétées et exigeantes (de moins en moins cependant, pour qui connait et maîtrise ce style particulier), on succombe aux morceaux signés Room 204 comme à ceux des autres groupes. Et l’on se prend à nouveau une grosse claque devant cette maestria instrumentale, souvent bien plus passsionnante que nombre d’albums "chantés" mais un peu trop plats.

Un disque cohérent, captivant, à prendre et à écouter comme toutes les oeuvres de chez Effervescence; d’une traite, dans son ensemble.