7.9 C
Bordeaux
mercredi, janvier 19, 2022
Sacré groupe, tout de même, que FRANZ FERDINAND, capable de passer de deux albums bourrés de tubes brit-pop/post-punk énergiques et présentant des mélodies parfaites  et un entrain communicatif à un disque presque funky, très dansant. Et qui, s'il n'affiche pas la même vigueur que les deux premiers, s'avère tout...
OF MONTREAL est un groupe qui se distingue sur plusieurs points: son côté prolifique (plus de 10 albums sortis, et ce à une cadence très régulière), sa qualité (aucun de ces disques ne saurait être qualifié de moyen ou de médiocre, loin de là), et l'habillage qu'il donne à...
Est-ce l'attrait de la "nouveauté sonore"? Est-ce du au fait que je suis en pleine période psyché?Peu importe, l'essentiel est ce que l'album m'apporte. Et là, de ce point de vue, je m'avoue comblé au delà de ce que j'escomptais.Déja friand de groupes décalés, je trouve un plaisir conséquent...
Réédition du premier album studio des REPLACEMENTS de Paul Westerberg, ce disque est une véritable mine et regorge de morceaux furieux et impétueux, emmenés par la voix ici très punk de Westerberg. Il étend ce permier jet légendaire, lui donnant un intérêt supplémentaire, et le remet parfaitement au goût...
Venus du Danemark, les quatre membres de THE SEVEN MILE JOURNEY semblent nous restituer, avec ce disque, une partie de la froideur issue de leur pays, conjuguée à la beauté pouvant émaner de ses paysages.En effet, en six titres, tous instrumentaux, et autant de vues sonores attrayantes, ciselées dans...
Trio originaire de Philadelphie, STINKING LIZAVETA se distingue tout d'abord par sa composition (guitare, contrebasse, batterie), ce qui fait que d'emblée, on peut s'attendre à un album décalé, sans toutefois pouvoir se prononcer sur le nature du contenu.En passant à l'écoute donc, on est surpris, emporté je dirai même,...
Après un "Killing Joke" déja très bon, en 2003, d'obédience métal-indus mais accessible bien que marqué par la patte KILLING JOKE, la troupe de Jaz Coleman remet le couvert avec un "Hosannas from the basements of hell" sombre, opaque et non-policé, à la manière...
Avant le naufrage "Brighter than a thousand suns" et "Outside the gate", et après un "Fire dances" rageur et tribal, KILLING JOKE réussit ici un dosage entre son originel et new-wave bien plus convaincant et abouti que le disque faisant l'objet de mon article précédent. Et cette réédition, qui...
Grand adorateur de la Blague qui Tue de Jaz Coleman, j'avoue ressentir une déception assez conséquente à l'écoute de ce disque, trop ancré dans son époque, trop ouvertement imprégné de cette new-wave synthétique qui, si elle débouche parfois sur de belles réussites, ne sied pas à Killing Joke et...
Venant de San Francisco, Enablers se compose de musiciens expérimentés, ayant roulé leur bosse dans diverses formations (Swans, Tarnation, Morning Champ etc...) et trouvant ici un terrain d'expression commun et particulier.Particulier, dans le sens ou dans cette formation, c'est un...poète, Pete Simonelli, qui officie au chant et vient poser...

A VOIR EGALEMENT