4.5 C
Bordeaux
vendredi, janvier 28, 2022
A quoi bon, me dis-je, à quoi bon décliner douze morceaux, douze reprises pour être plus précis, selon une trame pop-rock certes plaisante et énergique, mais qui ne surprend plus guère et n'offre aucune innovation?Nada Surf a certes le mérite d'effectuer un choix...de choix, entre Bill Fox,...
De Nantes viennent des groupes valeureux (Chevreuil, Papier Tigre, Room 204, Belone Quartet etc...), Rome Buyce Night venant maintenant s'ajouter à cette liste, par le biais de cet album sonique et psychédélique. La formation de Guillaume Collet en est tout de même, il faut le signaler, à...
On ne dira jamais assez le bien que fait Clapping Music au paysage sonore français, et d'ailleurs, avec ses artistes décalés, inventifs et talentueux , tels Karaocake, Red, My Jazzy Child ou Clara Clara, pour faire court.Ici, c'est la relecture du superbe Twice, issu du flamboyant premier album éponyme...
Voilà un groupe dont je n'avais jusqu'alors que...lu le nom, ne lui soupçonnant pas, loin de là, une telle longévité, ceci en me doutant, vu le label hébergeant Parker Dumany et ses musiciens, que le rendu de ce nouvel album vaudrait le détour.C'est bien évidement le cas...
Sur ce second album incluant neuf titres, les Canadiens de The Mohawk Lodge s'adonnent de nouveau à la pratique de ce qu'ils appellent un "dirty folk"...pas si dirty que ça à l'écoute de l'album, mais souvent bien ficelé, ce qui fait qu'on passe un bon moment à l'occasion de...
J'ouvre le courrier, et voilà la nouvelle galette de RedLight dont le titre est 'What's Going On?'   Qu'est ce qu'il y a là-dedans pour mes petites oreilles, me suis-je dis en mettant le CD dans le mange disque? J'appuie sur le petit triangle blanc horizontal et...
On sait le label Clapping Music fiable du point de vue de l'esprit qui l'anime et des sorties qu'il met en place; nous avons ainsi pu profiter, récemment, des réalisations signés Yeti Lane, Clara Clara ou encore My jazzy child, le tout sous le sceau d'une authenticité...
La techno m'a souvent ennuyé, avec ses rythmes irréfléchis et répétitifs, son absence de chant et son côté club, parvenant tout juste à surprendre en quelques occasions, lorsqu'elle se drape d'atours musicaux différents.Dans le cas de Stern, l'exception ne sera nullement de mise, le producteur usant des...
Pour faire suite à Tobbogan (2005) et The white face of Alison K. (2008), les parisiens noisy-post-shoegaze de Sons of Frida sortent ce Bulgarian LP fort de sept titres pour autant de gifles sonores. Ils y confirment magnifiquement leur maitrise d'un rock changeant mais jamais déroutant, tant...

A VOIR EGALEMENT