Social Union « Fall Into Me » (EP.Blackjack Illuminist Records, 1er juillet 2022).

0
261

Néo-Zélandais, Social Union s’attaque en duo féminin-masculin à une synth-wave/dark-pop (ou synth-pop/dark wave?) qu’il décline ici sur quatre titres dont le premier, Fall into me, dégorge une électro cold céleste et légère, obscure aussi. Elle fait son effet, chantée d’une voix songeuse. L’ornement s’acidule, se pare de sons de nature à être retenus. L’objet sort chez Blackjack Illuminist Records, pour une fois on est en présence d’un projet qui ne dépend pas d’Alexander Leonard Donat mais que celui-ci promeut avec à propos. Choke, dans une brume alerte et griffue, lui donne d’ailleurs raison. Outre l’exotisme dû à sa provenance la paire, inspirée, crée ses contours en donnant l’envie d’y faire des détours. Si l’EP est court, il ne souffre aucune contestation. Ses airs froids, son éther et élans aiguisés plaident en sa faveur.

Ainsi Abscond, en saccades à la Pornography de The Cure, impose t-il sa prestance. Sa vivacité aussi, et sa canaille féminité. On est dans une qualité, ici encore, qui comme sur le label mentionné plus haut dure dans le temps. Our Hands Don’t Fit termine de ce fait avec un impact comparable, entre le vif et des breaks plus tranquilles, une série jamais prise en défaut. On note même, sur le Bandcamp du groupe, un bonus sous la forme d’un Fall Into MeSocial Sport Remix aux airs électro d’entre les cieux, psyché et entêtante. En parfaite extension à une sortie qui avait, de toute façon, d’ores et déjà fait ses preuves et tenu ses promesses, nous permettant la découverte d’une affaire rondement menée.