Frustration “Odditties” (7″.Born Bad Records, 24 juin 2021).

0
389

Sorti à l’occasion du Disquaire Day, Odditties propose deux inédits de Frustration, qu’on ne présente plus, issus des sessions d’enregistrement de l’incontournable So cold streams (octobre 2019). Deux morceaux qu’on n’aurait guère été surpris, vu leur teneur, de voir figurer en bon rang sur l’opus en question. Le vinyle est édité à 1000 exemplaires; la première plage, intitulée…So cold streams, se présente comme un effort cold teinté d’indus dans les sons qui en filtrent, d’abord retenu avant de se lâcher rythmiquement. Verdict? Un rendu de haut vol, à la hauteur du talent qu’affiche Frustration depuis un bail déjà. On se surprend, au bout de ce seul morceau, à espérer une prochaine galette de type “long play”. On reste à l’affut, avant l’échéance se profile toutefois une seconde trouvaille de premier choix, chantée en Français.

Odditties, la ritournelle en question, est elle aussi, bien entendu, d’obédience cold. Alerte, dotée d’un rythme sec et mécanique, de chants au contrepoint qu’on remarque et de ces gimmicks de synthés inhérents à la clique parisienne. Entre élans mélodiques et force de frappe cold, Fabrice Gibert et consorts signent donc des “unissued” qu’il a grandement bien fait de sortir du tiroir. On est dans la Frustration, l’emporte toutefois le bonheur de tirer profit d’une sortie qu’on espère voir suivie d’une bordée de lives rageurs, portés par l’énergie punk et l’unisson incontestable du quintette de chez Born Bad. On ira aussi, dans l’attente, prêter nos deux feuilles à l’album de Réglement, projet du bassiste Pat D, sorti quelques jours avant Odditties et qui mérite lui aussi qu’on s’y use la santé mentale.

Bandcamp Frustration/Born Bad Records