The Twin Souls “The Twin Souls” (24 mai 2019, MAD / [PIAS] )

0
327

Duo de frangins issus de Toulouse, en phase au point de s’échanger librement chant, guitare, piano et batterie au gré des titres joués, The Twin Souls se consacre à un rock où l’influence de Led Zeppelin et des Black Keys est audible. Il n’empêche, Martin et Guilhem Marcos livrent là quatre morceaux calibrés, rock jusqu’au bout des cordes. Till I did riffe avec ardeur, on est en l’occurrence dans du basique aux portes du tubesque. L’impact de l’entrée en matière rappelle Ko Ko Mo, basé pas si loin et évoluant lui aussi en paire soudée. C’est dire si c’est bon!

On est donc bien lancé; All for you, urgent, doté de choeurs, n’enverra pas les frères Marcos dans le décor. Ils tiennent le cap, assurent à “tout juste deux” comme un groupe de quatre ou cinq. Le rythme est souvent alerte, le ton franc et débridé. Ca se prend sans rechigner.

On notera toutefois l’apport de mélodies (It’s all in your mind) que le flux de The Twin Souls emporte sur son passage. L’EP est très bon, on remarque aussi une tournée, fournie en dates, en cours. Ces deux-là aiment jouer, ça s’entend. L’auditeur en profitera largement sur The Twin Souls, il en reprendrait même volontiers une rasade supplémentaire. Qu’elle se fasse directe ou plus saccadée (l’ultime titre du disque, Dead End), la fratrie s’en sort avec les honneurs et démontre des aptitudes.

On attend donc, partant d’un tel rendu, de réentendre The Twin Souls sur un format plus long. On bougera, aussi, pour les voir live où, n’en doutons pas, ils allumeront la mèche sans plus attendre. Pour l’heure, il nous reste l’ardeur d’un EP sans fautes, carte de visite attrayante que nombre de programmateurs ont d’ores et déjà, judicieuse idée, exploitée pour convier les frères à s’exprimer sur leurs planches.

Bandcamp The Twin Souls