Festival Lier 2019 à la Salle des Fêtes du Grand Parc

0
497

C’est à la Salle des Fêtes du Grand Parc qu’aura lieu la deuxième édition du festival Lier à Bordeaux ce samedi 13 avril 2019. Lancé par Dominique A en 2017, le but du festival est de mettre en avant la mixité, la diversité culturelle et de créer des liens via des concerts et spectacles. A l’affiche de cette nouvelle édition bordelaise: Krazolta, Makja, la Compagnie Mohein, Titouan, Afro Social Club, Alfred et Richard Guérineau. A partir de 18H. 10/15 euros. événement Facebook. Facebook du festival Lier.

extrait de l’événement Facebook:

La CIE MOHEIN
“Musique d’Europe de l’est et plus largement du bassin méditerranéen.
15 ans après les premières répétitions, la Cie MOHEIN a tracé une route qui lui ressemble, celle d’un collectif en perpétuelle évolution, ouvert aux rencontres et aux influences de tous bords, laissant place à un spectacle où chants, poèmes, instruments et danses se répondent…”

* Krazolta
“Krazolta s’est construit autour de Guillaume Sciota. Musicien à Bordeaux depuis la fin des années 90 et nostalgique d’une période où le rock n’avait pas d’étiquettes.
Après 2 albums avec le groupe Bordelais RDV (2006-2014), Guillaume poursuit son chemin artistique au gré des rencontres avec en en toile de fond, l’envie d’enregistrer uniquement sur bande, sans aucune intervention digitale. En un mot : retrouver les conditions d’enregistrement des années 70 pour coller à un esprit, à un son.
Le Rock , le Blues, la Folk , le Rythm’n’blues composent l’univers de Krazolta, avec une constante : l’amour d’un son vintage quasiment perdu à l’heure actuelle…doublé d’un show tout feu tout flamme qui va vous remuer comme jamais !”

* AFRO SOCIAL CLUB
“L’Afro Social Club est un groupe associant des rythmiques hypnotiques à de puissantes lignes de cuivre. L’afrobeat est le noyau de son répertoire de compositions principalement instrumentales, mais le groupe s’inspire également du Highlife, de la musique éthiopienne ou du Trip Hop.
Après plus de 200 concerts en France et en Europe, des collaborations avec d’anciens musiciens de Fela Kuti et piliers de l’afrobeat actuel comme Oghene Kologbo et Muyiwa Kunnuji, Afro Social Club finalise actuellement son deuxième album Stuck in the storm, un album de compositions instrumentales collectives farfouillant dans les nouvelles déclinaisons possibles du genre.”

* MAKJA
“MAKJA possède le charisme d’un classique de la chanson tout en portant le souffle de son époque. C’est dans les années 90 qu’il griffonne ses premières phrases, pose ses premiers flows, porté par la fièvre de la scène rap dont il aime le côté sans filtre.
Son sens de l’écriture s’affûte ensuite au contact des plus cabossés, des plus fragiles auprès desquels il encadre des ateliers d’écriture, dans les prisons, les hôpitaux ou auprès d’enfants et de personnes âgées. MAKJA : pas d’artifice, une présence, une parole, celle de Kalam.
Si MAKJA vient à la chanson c’est par amour des mots mais aussi pour exprimer le trop-plein d’humain qui coule dans ses veines. ”

* Titouan
“Mêlant les vents, le beatbox et la voix, ce multi-instrumentiste nous délivre un message chargé d’émotion. Sur fond de Hip-Hop, Titouan s’affranchit des frontières dans un voyage où le Jazz se teinte des couleurs du monde.”

* Alfred
“Auteur de bande dessinée réputé, dessinateur, scénariste, illustrateur, Fauve d’or du meilleur album à Angoulême en 2014 avec Come Prima, Alfred est déjà un poids lourd de la bande dessinée française. Il nous fera l’immense plaisir de participer à plusieurs moments forts du Festival. ”

* Richard Guérineau
“Sa rencontre en 1991 avec le scénariste Corbeyran marque un tournant dans sa carrière. Le duo crée, en 1994, L’As de Pique chez Dargaud, puis, en 1997, Le Chant des Stryges, qui rencontre un vif succès et fait désormais partie des séries phares des Éditions Delcourt. Le trait sublime de Guérineau …”