Surprises décalées et enchanteresses, avec Forever Pavot et Catastrophe, à la Lune des Pirates…

0
322
Repère incontesté pour effectuer des découvertes, la Lune des Pirates a aussi vocation à surprendre. Les deux étant, me direz-vous, intimement liés.
Eh bien pour le coup et avec cette date unissant Catastrophe et Forever Pavot, ladite surprise fut de taille, les deux formations invitées nous baladant allègrement à bord de leurs univers décalés à souhait mais aussi, et surtout, créatifs et passionnants.
Catastrophe, bien loin de justifier son intitulé, commençant par imposer ses délires verbaux et musicaux, quelque part entre l’indéfinissable et le non-soumis. Un entrelac, dingue, de sons et de styles, de narrations aussi déjantées que porteuses de sens. De l’énergie, aussi, et de fréquents écarts nichés entre pop, élans jazz et prog barré, voire fusion (l’exceptionnel Be bop record). C’est bien de fusion, justement, qu’il s’agit. Fusion des styles, fusion des esprits, fusion d’un jeu scénique à la fois loufoque et épatant. Un groove fou et récurrent, des sons tarés, un psychédélisme doux ou “wild”, voilà, de manière poussivement résumée, pour les ingrédients mis au service d’une prestation d’exception. Chapeau bas, Catastrophe salvatrice!
On commence d’ailleurs à peine à s’en remettre que Forever Pavot, pas moins génialement dispersé, va nous mettre sur le flanc en transcendant son petit dernier, le plus que valeureux La pantoufle. Avec la clique signée chez Born Bad, on prend en pleine face et avec délice un psyché aux atours variés, parfois sirupeux, un poil rétro, parfois plus enragé et, au delà de ça, joué avec classe et sans jamais chercher à se “ranger”. Ambiancé à souhait, parfois évocateur des musiques de films les plus racées qui soient, dépaysant (La soupe à la grolle),porteur lui aussi d’un groove inédit, Forever Pavot donne une deuxième vie aux morceaux de son merveilleux opus. On voyage avec eux, on s’abandonne volontiers à leurs détours ingénieux et plutôt que de tenter sans succès à les situer, on vit avec intensité leur set du soir, tout simplement exaltant. Superbe(s) live(s).
Photos William Dumont.