The Bellrays – Punk Funk Rock Soul vol. 2

0
1007
Autrefois fleuron du précieux label Vicious Circle, les Bellrays nous font la surprise d’un nouvel album, après l’ep servi en guise d’apéritif “efficacissime” en fin d’année dernière.
Punk funk rock soul, c’est son nom et on ne pourra que l’approuver, fait dans une simplicité qui en fait un standard immédiat, rock avant tout mais puisant sans vergogne dans les genres évoqués. Avec comme base la voix renversante de Lisa Kekaula, l’urgence est de mise. Junior high, direct comme bon nombre d’autres chansons dudit disque, le démontre. Avec le blues “rock’n’rollisant” de Bad reactions, le ton est donné. Rock aux reflets soul, énergie punk et touches funky mesurées  font bon ménage. L’effort, de plus, est très facile d’accès. Il touche au rock “classique”, bourru certes (I can’t hide), mais adopte souvent une posture offensive (Man enough). On est servi, c’est ce qu’on attendait, ni plus ni moins. Perfect touche à la pop, au rock, au rock’n’roll et se pose aisément entre les trois tendances. Des soli de guitares sans rajout en renforcent la cohésion. Brand new day suinte cette efficacité rock qui brille ici.
Le riff est percutant (Never let a woman), les encarts soul-blues veloutés (Every chance I get). L’éventuel détracteur n’y trouvera rien à redire, c’est du millésimé. Now, excellent, crache un rock impétueux. Les mélodies ne sont pas en reste, elles sont simplement prises dans un flux d’énergie régulièrement  débridée. Love and hard times finira l’affaire sur une touche plus bluesy, finement jouée, pour couronner ce Punk funk rock soul à la dominante, toutefois, assez clairement rock.