Sparkling – This is not the paradise they told us we would live in

0
543
Venu de Cologne en Allemagne, Sparkling fait dans le post-punk sec, à la voix qui ne s’économise pas, et le démontre brillamment avec ce premier EP au nom très actuel, This is not the paradise they told us we would live in.
Si l’intitulé est à rallonge, les quatre morceaux du trio sont eux assez urgents, secs et sans atermoiements, portés par une énergie d’obédience punk. La formule permet en effet de jouer en rangs serrés, Something like you speede comme du Wedding Present et on y déblatère comme les Sleaford Mods, en mode vindicatif. C’est bien bon, la société actuelle y est dézinguée avec ardeur et Sparkling reste probant quand il pose quelque peu le jeu (Not the only one here). Minimalisme musical efficient et débit vocal soutenu, riffs tranchants, les Allemands s’y entendent lorsqu’il s’agit de se mettre en avant. Is this our generation s’en tient à cette recette qui fonctionne et génère l’accroche, en plus de ne jamais faire dans la soumission, ceci encore moins sur le plan verbal. Le discours est d’autant plus entendu qu’il n’est pas noyé, il prend fin sur un I am here to stay qui ne dénote aucunement. On ne regrettera alors que la courte durée de l’objet, dans l’attente d’un format plus étendu et d’un esprit similaire.