Les auditions régionales des Inouis du Printemps de Bourges 2017

0
544


Les auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges se tiendront demain, 12 janvier 2017 à Bordeaux à la Rock School Barbey. Les groupes retenus sur les 8 groupes à l’affiche de la soirée participeront ensuite à la sélection au niveau national. Concert à 18H30. Gratuit sur invitation.



A l’affiche:

Girafes:

Girafes est une formation post-folk créée en 2013 autour de passions communes.Ainsi, les compositions de Girafes naviguent sans sourciller de la balade folk du gendre idéal aux hurlements du gars bourré qui ne retrouve plus ses clefs. Accompagnés par L’Équipe A, la Rockschool Barbey et le Rocher de Palmer, membres du Collectif du Fennec, Girafes a sorti son premier EP au printemps 2016, un second est en route pour le printemps”.

StrayBird

Derrière StrayBird se cache Laëtitia, à seulement 23 ans, cette musicienne, vocaliste et productrice, n’a pas peur du vide et n’a rien à envier à ses homologues masculins. Après un passage au conservatoire et en musicologie, c’est en 2013 qu’elle construit de toutes pièces ce projet électro poétique. Si l’empreinte de Bjork pour l’aspect organique prédomine, on sent les influences de Superpoze ou même Fakear. En live, elle s’entoure de pads et d’un clavier. Première EP prévu en Avril 2016 chez Banzai Lab.”

Ariel Ariel

Apres avoir parcouru le monde avec Pendentif pendant 4 ans, Ariel décide d’interpréter ses propres titres pour se rapprocher de ses origines. Ariel Ariel est la première étape de ce discours créatif qui mêle poésie chantée et pop sur fond de musique traditionnelle. Ariel Ariel synthétise avec élégance la rigueur d’une formation classique, la redécouverte de ses racines créoles et sa culture indie pop a travers des titres bigarres et introspectifs”

Titanic, the band

Né début 2015 à Cap-Breton, Titanic se nourrit de la surf music, de la culture psychédélique, de l’énergie du punk et du stoner. Rajoutez à ça des lignes de chant pop faciles à retenir, comme ce que nous pouvons actuellement entendre sur la scène garage rock émergente. Né d’un EP “in small room”, les membres de Titanic en sont maintenant a plus d’une quarantaine de concerts en France ainsi qu’à l’étranger.

Lumi

Duo électro-folk créé en 2014, composé de Nahia Zubeldia, à la guitare électrique, et voix et de Matthys aux machines, Lumi nous envoie naviguer vers des rives opposées. Plutôt que de se confronter, la modernité des machines et les paroles dites en basque, se portent et s’accompagnent, semblant possédés, délivrant une incantation.”

Square Lines

Avec leur premier EP “ransmission Overseas” signé sur Apollo, Square Lines nous transporte dans une dimension sonore abstraite avec aisance et pureté ; entre électronique ambiante et techno Krautrock. “R-Type Ocean” ouvre l’EP avec une certaine couleur pastorale cosmique, gorgé de nappes bucoliques et d’arpèges répétitifs révélant une mélodie presque cantique. Repéré par la presse française et anglophone comme Trax, Tsugi, ou BBCmusic 6 ce groupe sera vous transporter dans leur atmosphère.”

https://squarelines.bandcamp.com/

Génial au Japon

Quand elles ne composent pas avec leurs copains du groupe le A, Blandine Pris et Emeline Marceau se réunissent pour évoquer les grands espaces, les roadtrips infinis et incertains. De Blonde Redhead au Black Angels en passant par Tame Impala, le duo féminin met en lumière tout un pan du patrimoine pop et rock des années 2000, dans ses chanson habitées, qui nourrissent aussi bien les rêves que la réalité.”

https://genialaujapon.bandcamp.com/

Fléau

Fléau est le projet solo de Mathieu Mégemont (a.k.a Le Mage), également membre des groupes Year Of No Light, VvvV et AE.Nouvelle figure de la scène synthwave bordelaise aux côtés de Hord et Volcan, Fléau sort sur Anywave son premier album éponyme:7 titres aux teintes sombres, composés exclusivement à partir de synthétiseurs analogiques salis à la Fuzz et noyés dans les reverbs à ressort. Si l’atmosphère globale rapproche la musique de Fléau des scores de John Carpenter, on y entend également des réminiscences du minimalisme couvert de givre d’Arvo Pärt, appuyé par des cordes synthétiques telles que Christophe les affectionnait dans les 70’s, comme sur le magnifique finale “Glass Cathedral”, mais aussi des plages traversées de kicks Deathfloor (“The Rat”, ”Tombes”).”

https://anywave.bandcamp.com/album/fl-au

Square Lines

Avec leur premier EP “ransmission Overseas” signé sur Apollo, Square Lines nous transporte dans une dimension sonore abstraite avec aisance et pureté ; entre électronique ambiante et techno Krautrock. “R-Type Ocean” ouvre l’EP avec une certaine couleur pastorale cosmique, gorgé de nappes bucoliques et d’arpèges répétitifs révélant une mélodie presque cantique. Repéré par la presse française et anglophone comme Trax, Tsugi, ou BBCmusic 6 ce groupe sera vous transporter dans leur atmosphère.”

https://squarelines.bandcamp.com/

Génial au Japon

Quand elles ne composent pas avec leurs copains du groupe le A, Blandine Pris et Emeline Marceau se réunissent pour évoquer les grands espaces, les roadtrips infinis et incertains. De Blonde Redhead au Black Angels en passant par Tame Impala, le duo féminin met en lumière tout un pan du patrimoine pop et rock des années 2000, dans ses chanson habitées, qui nourrissent aussi bien les rêves que la réalité.”

https://genialaujapon.bandcamp.com/

Fléau

Fléau est le projet solo de Mathieu Mégemont (a.k.a Le Mage), également membre des groupes Year Of No Light, VvvV et AE.Nouvelle figure de la scène synthwave bordelaise aux côtés de Hord et Volcan, Fléau sort sur Anywave son premier album éponyme:7 titres aux teintes sombres, composés exclusivement à partir de synthétiseurs analogiques salis à la Fuzz et noyés dans les reverbs à ressort. Si l’atmosphère globale rapproche la musique de Fléau des scores de John Carpenter, on y entend également des réminiscences du minimalisme couvert de givre d’Arvo Pärt, appuyé par des cordes synthétiques telles que Christophe les affectionnait dans les 70’s, comme sur le magnifique finale “Glass Cathedral”, mais aussi des plages traversées de kicks Deathfloor (“The Rat”, ”Tombes”).”