Adam Carpet – Parabolas

0
561
Quintet italien, de Milan plus précisément, Adam Carpet joue des instrus qui oscillent entre post-rock (sans l’ennui du genre), electro et rock mordant spatial et fonceur (TV nerd). Ce Parabolas et ses huit titres de qualité en sont une belle représentation, avec dans un premier temps Obsessed with casting et ses paysages sonores sereins mais animés, puis les saccades electro-pop d’un tubesque Still still. Il y a, en effet, aussi du chant dans l’album et la voix est d’un apport certain. La palette est étirée, on ne s’y perd cependant à aucun moment. Un doucereux et enivrant Let’s try to clean my board vient d’ailleurs ensuite la magnifier avec ses vocaux éthérés et son dynamisme rythmique, ses gimmicks de basse aussi.
On se dit alors que c’est bien bon tout ça, qu’il est jouissif de découvrir ce type de groupe, inattendu et, au final, captivant. La poursuite de l’écoute ne déçoit donc pas; post-punk avec Pragmatic children, bardé lui aussi de sons passionnant, avec dans la foulée l’obscure electro de Pantone 18-2120, remuante, à l’effet confirmé. Neet est lui plus céleste, aussi imaginatif de par son enrobage sonore simple et de choix. Just in case of wanting to be famous ajoute une couche de psychédélisme élégant, à l’avancée retenue. Et passé le TV nerd cité plus haut, excellent, on réalise qu’on tient avec ces “Ritals” un nouveau petit trésor musical, issu d’un pays décidément prolifique.