Guillaume Perret – Free

0
1053
Surprenant dans son approche, très “free” à l’image de ce nouvel opus comme de ses lives, le saxophoniste Guillaume Perret nous offre avec ce nouvel effort une palette large et passionnante, sans règle préétablie si ce n’est ce goût porteur, et assumé, pour une liberté totale de ton et de direction.
Le jazzeux déviant et de talent captive donc en toute logique; il dépayse (En good), fait pour débuter dans le feutré qui lui aussi transporte de par les sonorités qu’il extirpe de son sax (Walk), se fait l’instant d’après plus bourru et tout aussi excitant (Heavy dance).
Son accroche réside d’ailleurs dans sa facilité à dresser des textures, bombarder de l’auditeur de sons qui l’emmènent. Le bien nommé Seduction….séduit, se pose pour mieux nous déposer quelque part dans les cieux. On prend conscience, à l’exploration, de la cohérence de l’album et du pouvoir d’accroche de chacun de ses composants. Des machines adroitement investies étoffent les esquisses du sax, selon une cadence flirtant avec l’electro (Pilgrim et ses atouts “tziganisants”). Free est un voyage, spatial (Cosmonaut), qui de plus ne manque jamais d’allant (She’s got rhythm). On le (re)découvre à chaque écoute, porté par des arrières-plans bien sentis (Susu), par un groove de tous les instants. Une incroyable version live de Heavy dance venant couronner le tout de façon royale en prolongeant le plaisir né d’un disque de haute volée.