Technical Kidman – Something stranger coming on the horizon

0
475
Trio montrealais d’obédience electro, Technical Kidman transcende le genre, sur ce Something stranger coming on the horizon, en lui greffant dynamisme rythmique et élans sombres, d’entrée surlignés par la voix robotisée de l’excellent King qui se mêle à un chant “normal”. Le rendu est sauvage, obsédant et pur, aussi, de par le chant conventionnel qui s’oppose à la voix samplée. Le groupe est visiblement désireux de défricher, il le fait avec bonheur sur l’amorce de son album; Try et ses secousses atteint le même niveau élevé que le titre d’ouverture, l’electro chantée et énergique de Technical Kidman fait sensation avec, en fond, un esprit tordu façon Liars. Something stranger et ses sons à la Young Gods le confirme, nuageux et dérangé: les trois intervenants n’ont de cesse d’oeuvrer à la construction de leur propre univers, dérangé, dérageant et surtout captivant.
On a  donc le bonheur, qui ne se boude pas, d’entendre un rendu autre. Without fear se drape dans ses nappes, Fractions s’appuie lui sur un rythme plus synthétique, moins marqué, mais avec le même effet du point de vue de l’intérêt suscité. Bien étoffées, sensibles aussi, les chansons forment, à mi-chemin du tout en tout cas, une ensemble qui fait mieux que de se tenir.
On en pousse donc l’exploration, Our ways monte haut en usant de moyens réduits puis on retrouve une énergie saccadée avec A stranger voice, sonique et atmosphérique. C’est une découverte à prendre en compte qui nous est ici permise; Voyager et ses boucles géniales le valident, le chant est lui aussi toujours aussi marquant. Voilà de l’electro créative, hors-formats, barrée et pourtant pas si déroutante à l’arrivée, loin s’en faut. En fin d’album, Tapes & codes, au groove presque funky engendré par les gimmicks sonores qui se font entendre, fait montre de cette même fantaisie, de cette même déviance salvatrice qui permet à Technical Kidman de se hisser au dessus de la mêlée. Il peut alors conclure victorieusement avec A vision, à l’intitulé représentatif du contenu général; majestueux, le morceau final consacre une formation dont il importe déjà de suivre le parcours avec attention.