Gerda – Your sister

0
936
Quatuor basé à Jesi en Italie, Gerda assène une noise matinée de hardcore qui fait immédiatement effet et, pour en souligner la valeur, rappelle les oeuvres les plus sauvages de nos chers Basement et autres Sleeppers, fleurons girondins depuis longtemps installés.
Sur ce Your sister, spet titres suffisent à démonter les capacités du groupe, qui cogne tous azimuts sur Potshots et braille comme il se doit en riffant avec ardeur. Bel exemple de rage noise bien heavy, qui se montrera en plus assez variée pour ne pas mettre l’auditeur KO, l’incitant même à represser le bouton play en fin de course. L’alternance entre plans lestes et cadences speedée prévaut, il y a dans ces embardées frontales du groove (Inimicizia). Iridio et ses presque dix minutes calme le jeu en retenant la tension, insuffle de la finesse et étire par là-même le champ d’action de cette nouvelle sortie percutante. Le morceau dégage même des effluves psyché brutes, finit en orage noisy hurlé…
Plus loin, Fucked-up voice réinstaure un climat noise/post-hardcore des plus remuants, jamais stupidement brutal, et précède le fonceur Night and fog in Vallesina, coup de boutoir hardcore fatal. On a ensuite droit à in nouveau format étendu, Tua sorella, aux penchants également psyché, comme pour Inimicizia mais plus subtilement avant de gagner en sauvagerie maîtrisée, qui enfonce le clou de cette musique à l’impact indéniable. Reich reich, lui aussi “long”, concluant ensuite dans le fracas sonique et rythmique bien joué un rendu probant, sans concessions et assez bref dans sa durée pour nous tenir en haleine.