Mr Twin Sister – Mr Twin Sister

0
621
Twin Sister, groupe américain rebaptisé Mr Twin Sister, sort avec cet album éponyme son second effort longue durée, situé entre chill wave ennuyeuse (Blush) et essais bien plus probants, entre dream-pop et electro-pop vaporeuse (Sensitive en ouverture) qui se parent d’atours 80’s ou rock (les guitares de ce même Sensitive puis de Rude boy). Lesquels,  à force d’écoutes (l’opus est de ceux qui ne se livrent pas de suite, sans pour autant nous “perdre”), finissent par nous prendre dans leur nasse et leurs climats célestes et groovy. Des entrelacs de sons qu’on retient (In the house of yes), une dansabilité appréciable font qu’on maintient l’attention.
Aérien mais jamais lassant, le disque offre en plus une musicalité affirmée, revêt des atours exotiques (Out of the dark) et ne renvoie à aucun genre dominant. Le procédé tenant plus du brasssage personnel que de la “filiation” directe à un style qui dominerait, quand bien même l’option electro-pop se fait régulièrement valoir. On pourrait même parler de dance intelligente, de cold-wave spatiale et cadencée même sur l’excellent Twelve angels, point d’orgue d’un ouvrage qui insidieusement s’impose. Troublé par ses sonorités déviantes, ce dernier défriche, crée, frustre même par ses seuls huit titres (dont un interlude, Medford, au goût d’inachevé tant son atmosphère demande à se déployer).
Enfin, le délicat et grinçant à la fois Crime scene conclut en incitant à la réécoute tant l’oeuvre en présence regorge de détails, et d’ambiances, de nature à l’honorer.