Honeyblood – Honeyblood

0
745
Deux filles, issues de Glasgow, signées chez Fat Cat, aux penchants 90’s récurrents. Voilà de quoi attirer et avec ce premier album, Shona McVicar (batterie) et Stina Tweeddale (chant/guitare) alias Honeyblood parviennent à convaincre, fortes d’une douzaine de titres pop-rock solides. Les références aux Breeders ou aux Throwing Muses se justifient et le contenu est constamment bon, on le recommande notamment dans ses élans impétueux (Killer bangs). Sans faire dans le tapage récurrent, mais tout de même fréquent et on s’en réjouira, et en instaurant des mélodies qu’on retient, passées au filtre, donc, d’une pop-rock vive, les Ecossaises livrent un premier jet qui consolidera leurs lives, déjà probants puisque la paire peut déjà se targuer de premières parties de renom (Crocodiles, Palma Violets ou encore Sleigh Bells).
On pensera à PJ Harvey, aussi, et les premiers instants du disque, avec Fall forever, enverront un son près de l’os amené à perdurer, qui se fera à l’occasion plus léger (Bud, Joey) sans perdre de son impact. Autour de ces quelques passages plus sages, on profitera de quelques assauts de bon aloi (excellent enchaînement Killer bangs/Biro/Choker), d’une jolie pop-folk acidulée (Fortune cookie). Et la fin d’album, entre All dragged up, alerte, et un Braidburn valley qui rappellera -encore- les Breeders dans leurs penchants légers, ne décevra pas.
Bon album donc, émaillé de nombreux morceaux “mélodico-Noisy”, et belle découverte à mettre à l’actif d’un label précieux.