Horse Temple – Ghosts/Tracks

0
801
Issu de l’écurie Zéro égal petit intérieur, dont on connait les groupes à l’expérimentation incessante, Horse Temple est le projet solo de Guillaume Collet, membre par exemple de Rome Buyce Night qui lui aussi défriche inlassablement.
Ici, le bonhomme joue de tout et invente sept morceaux incroyablement accrocheurs en dépit de leur évidente liberté de cheminement. Ceux-ci nous baladent entre sérénité (Hello, monster), climats sombres assortis d’un clavier qui étaye fort bien le paysage sonique du musicien par ses “lancinences” (Gold parade en ouverture) et plages ouvertement “crissantes”. Bien entendu, les travaux de Collet peuvent se faire bruitistes, comme sur le rythmé Tight fight qui évoque Sonic Youth par ses guitares noisy, mais à aucun moment, les écarts voulus par Horse Temple n’égarent l’auditeur, à la différence  de certains autres projets venus de la même structure. Les atmosphères, prenantes, se réitèrent mais sans non plus lasser. Au contraire, leur redite est ici une force et INR Berlin crée même un effet psyché de bon aloi en alliant penchants spatiaux (ce clavier, toujours) et dérapages soniques issus de la guitare. L’ingéniosité est prégnante, l’apport de l’orgue conséquent et après le Hello, monster évoqué plus haut, Gibraltar, bien nommé, dépayse entre autres par sa batterie et, une nouvelle fois, ces volutes élevées, qui génèrent le voyage spirituel et sensoriel.
Même sur ces durées étirées, Horse Temple convainc et transporte, impose aussi des trames vives (le format bien plus court de l’excellent Asphalt outfit) à mi-chemin d’une sensibilité pop presque palpable et de souillures noisy.
Enfin, Ghost parade, où s’illustre le seul “guest” de l’album, Antoine Ducoin, aux guitares, sert un post-rock dérangé, capable de se faire dissonnant pour ensuite revenir à un décor (faussement) serein. L’oeuvre est de taille, réussie, et valorise autant son géniteur que l’indispensable Zéro égal petit intérieur, dont il convient dès lors d’aller découvrir le catalogue, exigeant certes mais qui vaut le détour.