Moodoïd, racé, griffu et velouté, à la Lune des Pirates…

0
764
A la “Lune“, on fait dans la qualité sans pour autant altérer la régularité des “shows” programmés et l’affiche du soir était, on s’y habitue, prometteuse puisqu’elle permettait à Moodoïd, projet de Pablo Padovani (guitariste de Melody’s Echo Chamber), de s ‘illustrer sur les planches. Les jeunes Anglais The Darlingtons et leur rock façon The Horrors ouvrant pour, à l’image de leur live de la veille lors de Bruits de Lune, livrer un set tranchant et fiévreux, dynamisé par l’allant de leur fraîche vingtaine.


Moodoid
Amalgame réussi de shoegaze et de rock cold à la Interpol, dont retombent des bruines noisy, le rock des Darlingtons promet et instaure déjà des titres marquant. On ne s’embarrasse pas de fioritures, mais on sait construire et donner vie, aussi, à de belles mélodies. Les quatre jeunots passant celles-ci au filtre d’une mixture bien dosée, qui leur permet d’ores et déjà et en toute modestie de bien belles scènes.


Darlingtons
A l’issue de cette ouverture qu’on retiendra, se pointent donc Padovani et ses trois acolytes féminins, dont la pop-psyché d’une extrême élégance doublée de jolies fulgurances fera vite mouche, après une amorce feutrée qui m’aura fait craindre le pire en m’évoquant, l’espace d’un très éphémère moment, Air. Mais Moodoïd, doué et uni, fort d’un genre qui lui appartient, ne génère lui aucun ennui, bien au contraire. Emmené par un Padovani distingué, au talent qui lui permet l’audace, Moodoïd impose ses élans célestes, des titres cosmiques (Je suis la montagne) traversés par des excès soniques, progressifs et éloignés de tout excès lié au genre. Très vite, on se laisse embarquer par les atmosphères “nuageuses” de la clique pailletée, dont le chant en Français ne dénature jamais l’excellence. C’est à la fois beau et impétueux, de brefs passages world embellissent le tout  (De la folie pure) et comme souvent dans les lieux, il n’y a plus qu’à succomber à la magie d’un groupe une fois encore brillant. Feutré, sans conteste possible, mais aussi sauvage, expérimentant avec succès et détenteur d’une recette maîtrisée. A l’image de la programmation Lunaire, fournie et constamment élevée.
Photos William Dumont.