Marcel et son Orchestre – C’est ma dernière surprise party !!

0
1170
20 ans, environ, que les “Marcel” arrosent la France de leur fun parfaitement enfanté, festif et bigarré, qui plus est large du point de vue des genres parcourus. 20 ans qui ont pris fin chez eux, à domicile, dans un Aeronef plein à craquer et ce, pour deux soirées de suite, les 14 et 15 décembre 2012. Conclusion épique d’une carrière plus que fournie, étayée par une présence récurrente sur les plus grands festivals, plus de mille concerts hexagonaux et des collaborations aussi profondes que délirantes, parfaitement restituées par le second dvd de cette sortie.
Laquelle débute par le cd dudit concert, sur lequel on pressent déjà une intensité maison, une communion avec un public débarrassé de toute entrave “communicationnelle” avec son groupe. Déjà largement estimable, un bel aperçu, non exhaustif au vu de la durée de l’avènement, de ces sets d’adieu. Mais finalement dispensable quand on s’envoie le dvd 1, petite merveille qui nous ferait presque transpirer autant que les “billoutes” du Nord. On y voit, on y entend aussi -les deux sont indissociables avec cette formation- le groupe aborder avec talent et énergie, une indéfectible énergie, des sujets graves avec légèreté -ou l’inverse-. On le voit, on l’entend, jouer avec une synergie impressionnante une pléthore de tubes entre rock’n’roll cuivré, rock steady et nombre d’autres genres exécutés avec brio. On le voit, enfin, collaborer avec un belle brochette de locaux, de façon parfaitement ajustée et, bien entendu, dans le délire savamment orchestré.
Ainsi, Les Fils de Teuhpu, Sheeta et les Waissmullers, Kiki Girls et bien d’autres défilent sur scène et viennent parfaire une fête énorme, représentative de l’unité d’un groupe qui, personnellement, m’a fait passer de l’irritation de départ à une estime marquée, accrue par le visionnage de l’objet et de plusieurs de leurs concerts.
Passé le cd, donc, et le dvd 1, on a, générosité n’étant pas un vain mot chez Marcel, encore un dvd d’inédits à s’envoyer et qui, par la variété de son contenu, démontre à lui seul l’esprit de partage  et d’ouverture qui anime le groupe. Entre tournée délire pour les 10 ans du groupe, dans les salles des fêtes du Nord où il revisite son répertoire façon acoustique et en en changeant les genres (reggae devient new-wave, rock devient country et j’en passe), et superbe prestation avec le Grand orchestre des symphonistes européens et le Choeur de l’université catholique de Lille, lors de laquelle il retravaille à nouveau son répertoire pour créer la Symphonie sans gluten. Le tout au bénéfice de l’AFDIAG (Association française des intolérants au gluten). Superbe.
Avec entre les deux, un voyage au Sénégal pour y jouer avec l’orchestre Téranga, dans le cadre d’une collaboration avec l’association Colères du Présent, organisatrice du salon du livre d’expression populaire d’Arras. Une aventure unique, humaine, éloignée qui plus est de l’attitude habituelle du groupe et qui le dévoile sous un autre angle. Et, pour couronner le tout et remettre les Marcel dans un contexte typiquement Nordiste, une prestation à Dunkerque avec Les Prout, où ils mélangent leur registre à celui de leurs collègues pour un concert bien sur délirant, basé sur un registre commun aux confins du paillard.
Pour conclure donc, inutile de palabrer plus encore; le visionnage de ce beau digipack s’impose, et générera l’envie difficilement répressible de s’envoyer la disco totale du groupe, émaillée par une multitude de titres forts, aussi fun qu’essentiels et dignes d’intérêts dans les sujets traités et la façon de les “étudier”.