Land Observations – Roman roads IV – XI

0
511
Land Observations est le projet solo de James Brooks, qui nous fait là la surprise d’un disque dédié aux…voies romaines, singulier et hébergé par Mute, tout de même….
Son contenu, instrumental et uniquement basé sur une guitare et quelques loops, ennuie vite par son côté répétitif, inerte (From Nero’s place puis Via Flaminia), bien que l’amorce plus “touffue” ait laissé entrevoir l’espoir (Before the Kingsland road puis Aurelian why), ce qui sera également le cas d’Appian way, plus cadencé. A l’écoute et si on laissera vite la rondelle de côté, on regrette l’absence  de chant, qui aurait convenu à ces trames exclusivement instrumentales; un chant songeur sur les plages lentes, plus affirmé sur les plus “fonceuses”.
Mais de chant il n’y a point et dommage, se dit-on à l’écoute des paysages musicaux élaborés par Brooks, qui nous laisse tout de même un disque contemplatif, lassant certes mais pas complètement dénué d’atouts.