David Carroll – Songs of love and protest

0
852
Issu du Dublin contestataire des 70’s, né d’un père écrivain américano-irlandais refuznik du Vietnam et d’une mère juive austro-tchèque polyglotte, hippy, David Carroll a grandi dans la région parisienne à l’écoute d’un hip-hop alors en essor, puis s’est lancé en solo pour aujourd’hui, après un premier album folk-rock, sortir ce EP qui réunit ses deux influences premières: le hip-hop, donc, et l’electro.

On y trouve deux compos de sa création “directe”, Wall street is burning et I can’t vote (le premier endiablé, dopé à l’harmonica, le second bluesy electro velouté, tous deux très bons), plus trois remixes du premier par des pointures dont Kid Loco, intéressants car différents entre eux et parvenant à donner une coloration autre et décalée au morceau de départ, puis une reprise de Woody Guthrie, This land is your land. Taillée dans un folk dénudé et cadencé, joliment ornée, cette “cover ” vaut elle aussi un certain intérêt.

L’EP est donc brillant, l’esprit contestataire bien investi et on ne regrette à l’arrivée qu’une chose: le peu de compos perso. Lacune que David Carroll, en musicien aguerri et surtout très doué, saura vite combler sur un format plus étendu.