The Popopopops – A quick remedy (ep)

0
516
“Quartet rennais précoce biberonné à la pop anglaise des 80’s”; avouez que la formule a de quoi attirer et ce EP plus encore, qui dévoile cinq titres façon Sarah W_Papsun (l’énorme R’N’R, avec ses embardées rythmiques hip-hop greffées à une sorte de post-punk syncopé génial), bardé de sons nerveux ou cosmiques immanquablement attrayants, signés The Popopopops.

Il ne faut cependant pas attendre ce morceau, le troisième de l’ensemble, pour succomber au talent des bretons, qui dès My mind is old et sa passionnante retenue, sa sobriété aussi et son obsédant refrain de fond, tape dans le mille dans coup férir. Color cassant ensuite ce côté serein pour imposer sa verve electro-pop alerte et mélodieuse, tubesque aussi, et officialiser les qualités d’un premier jet déjà probant.

Ensuite et passé le titre “de milieu” décrit plus haut, Wavelength, au tempo leste et voix associées, avec son bref break et ses mélopées encore une fois fatales, apporte sa touche à un tableau relevé. Et Halcyon days, doté d’une basse ronde et groovy, d’un allant auquel on ne peut s’opposer et lui aussi d’un refrain flingueur, ferme la marche en mettant en exergue le savoir-faire, bluffant, d’un groupe qui, s’il s’immisce dans une brèche stylistique déjà ouverte, mais par une poignée de groupes encore peu fournie, le fait avec assez de qualité pour se révéler être une découverte de taille.