M+A – Things.Yes

0
862
On sait avec Monotreme que ses sorties, singulières, surprendront et avec M+A, c’est le cas, les deux jeunes Italiens composant une electro-pop assez rêveuse, bien ficelée, moins vive que celle de leurs compatriotes de Captain Mantell mais presque aussi prenante. Michele et Alessandro usent, eux, de trames plus cosmiques, aux voix doucereuses (Sommer).

La résultante de ce procédé est ce qu’ils nomment une “sunny electronic pop” et à l’écoute, l’appellation prend la plupart du temps son sens, les mecs de Forli développant de bonnes idées et offrant de belles mélodies (Blà 7. (we)) qui, assemblées, forment un album à l’unité certaine. L’utilisation du chant, large et jamais entièrement ordinaire, complète joliment le tableau et accentue l’identité de la paire. Celle-ci travaille de toute évidence à la mise en place de quelque chose de personnel, et semble ici sur le bon chemin. On ne criera pas au génie, mais on adhérera surement un certain temps à ses essais, perfectibles mais prometteurs pour des artistes aussi jeunes, bien initiés par le rêveur, délicat et pourtant vif Yeloww ou encore Yes.Pop.

Le voyage spirituel est garanti pour peu qu’on insiste dans l’écoute de Things.Yes et si celui-ci ne constitue pas encore un must ou un aboutissement, il s’avère assez bien construit et conçu pour accrocher l’oreille et inciter l’auditeur à suivre de près la suite des investigations du groupe, à l’instar de beaucoup de formations abritées par ce label surprenant.