BABET – PIANO MONSTRE

0
1839

Après un premier album en 2007 “Drôle d’oiseau”, BABET nous dévoile ses rêves fantastiques dans ce deuxième opus “Piano monstre”.

Le disque s’ouvre par le titre éponyme, qui pose tout de suite les contours de ce vers quoi BABET veux nous emmener. Un disque ouaté rempli de rêves et de cauchemars, on marche sur des fantômes et par la même on retrouve cet univers qui nous est familier du groupe DIONYSOS.

Les parallèles, par la même, semblent évident avec la fantasmagorie d’un Tim BURTON, façon “Étrange noël de Mr Jack” et qui est également cher à Mathias MALZIEU.

D’ailleurs Mathias MALZIEU, le leader du groupe le plus original et inventif dans le rock français, participe également à ce deuxième disque de BABET. On le retrouve sur la chanson “Tes yeux dans ce bar”, qui n’est pas sans rappeler la fameuse chanson de Dominique A et Francoiz BREUT “Le twenty two bar” (1995) chanson qui à mes yeux est précurseur du mouvement chanson-pop-rock en France.

BABET dans ce disque se met tour à tour sous le soleil et l’obscurité, sous la lumière et dans la nuit.
Pour le côté face, chaleur à tous les étages, avec de magnifiques chansons d’amour avec des mots et une poésie qui vous enveloppent littéralement “La couleur de la nuit”“Je pense à nous” ou “London inédite”.

Pour le côté pile, on aborde la solitude de “La chambre des toujours”, ou bien des chiens qui ressemblent à des loups dans “Mexico”, et la fuite des saisons dans “Le bel été”.

Mais comme rien n’est jamais vraiment tout blanc ou tout noir, la nuance est là, avec des questionnement sur les affres de l’amour, de notre fonctionnement face à ce sentiment et face à l’autre, un peu de la mécanique…du coeur.

BABET a su faire appel à de belles collaborations, avec Arthur H, pour deux titres “Ciel de soie” et la jolie “Laïka”, la voix surprenante du comédien Edouard BAER sur une chanson plutôt légère “Le miroir” et puis Hugh Coltman sur “Les amouratiques”.Avec ce “Piano monstre”, BABET s’impose comme une grande auteure de chansons en affirmant son très bel univers féérique, doux et féminin, pas la peine d’en rajouter, vous aurez compris que j’adore ce disque !!!!

BABET – “Piano Monstre” – 2010


Piano monstre – Les amouratiques – La couleur de la nuit – Je pense à nous – Ciel de soie – La chambre des toujours – Le miroir – Mexico – Laika – London inédite – Le bel été – Tes yeux dans ce bar – Underwater song



Fab’

Francoiz BREUT : “Une saison volée”
Dominique A : “Auguri”
DIONYSOS : “Monsters in love”