Devendra Banhart au Krakatoa

0
4781

PAR JOSEFFEEN ET AMENINA

English version here / Version anglaise ici


Joseffeen:
    Quand il fait de la musique, c’est avec ses amis, qu’il s’agisse de membres de Vetiver ou de Priestbird et c’est donc tout naturellement que lorsqu’il part en tournée, Devendra Banhart embarque ses amis avec lui. C’est ainsi que le guitariste Noah Georgeson a assuré la première partie de son concert au Krakatoa le 16 Novembre et l’a ensuite accompagné sur scène sous le regard admiratif de tous les guitaristes de la salle.
    Il a demandé l’aide du public bordelais pour trouver un nom de groupe car non, la petite troupe des ‘Devendra and friends’ n’en a toujours pas. Ce soir-là, le groupe s’est donc appelé
‘The yeeaaaaaaah!!!!’, oui, bon, on a été moyen sur le coup…

    Et puis Devendra aime se faire de nouveaux amis et ce soir-là, il y a eu Sarah, montée sur scène pour aider à la traduction, et Mathieu qui a accepté l’invitation de Devendra faite au public et qui nous a chanté une de ses compositions (“Cet Après-midi”) sur la scène du Krakatoa.

    Devendra a terminé le concert en jouant “Little Yellow Spider” et en s’excusant d’avoir été un peu ‘floppy’ (mou), ce n’est pas vraiment l’adjectif auquel on aurait pensé en premier au vu de l’ambiance sur scène et tout le monde est reparti en se demandant ce que ça doit donner les jours où il est en forme…

 Amenina:
    Loin de l’ennuyeuse image de néo-folkeux hippie dans laquelle on le cloisonne, Devendra Banhart a montré qu’il sait aussi être drôle, sarcastique souvent, et qu’il a un sens de la scène assez développé (cf les petites danses improvisées pendant les solos de ses musiciens extraordinaires) et puis il a une voix magnifique qui s’adapte aussi bien à la folk (“Seahorse”), à la samba en espagnol (“Samba Vexillographica”), à la chanson soul limite gospel (“Saved”), à la chansonnette de crooner des années 50 avec les violons et tout (“So Long Old Bean”) ou à la déclaration d’amour funky (“Lover”).

    Mention spéciale à Noah Georgeson qui, avec sa crinière sauvage, son costume 3 pièces, son jeu de guitare et son accent presque anglais, avait déjà placé la barre très haut en assurant la première partie comme un chef.

    Le dernier album de Devendra Banhart, Smokey Rolls Down Thunder Canyon, est disponible avec un petit livret où vous trouverez les paroles écrites, corrigées et illustrées au crayon, une collection de dessins (+ autoportraits?) et des photos de famille (c’est sa soeur, la photographe) dont certaines dans des tenues quelque peu extravagantes…
___________________________________

son site officiel: www.devendrabanhart.com
sa page myspace: www.myspace.com/devendrabanhart

___________________________________

Krakatoa : 3 avenue Victor Hugo 33700 Mérignac