Hey Hey My My – Hey Hey My My

0
2716
    Hey hey my my, rock’n roll will never die! De ces paroles de Neil Young, les Hey Hey My My ont non seulement tiré leur nom mais aussi de toute évidence une furieuse envie de prouver qu’elles disent vrai et que la musique n’a pas l’intention de donner son dernier mot. Avec leurs amis les Cocoon, les Hey Hey My My sont à classer parmi les très bonnes surprises françaises de cette rentrée dans le registre pop folk et il suffit de faire un tour sur leur page myspace pour voir que le public ne s’y est pas trompé et les suit, tout comme la critique et les professionnels du disque puisque ces deux groupes viennent de remporter le FAIR 2008 (avec également les Moriarty et Alexandre Kinn).

    Autrefois simple duo composé des JGs (Julien Gaulier et Julien Garnier), Parisiens d’origine qui ont fait leurs armes à Bordeaux ( eh oui, d’une certaine façon, c’est un peu grâce à nous tout ça… ), le groupe a été rejoint par un batteur et un bassiste. Le premier album des Hey Hey My My se compose de 14 titres pop folk enthousiasmants qui alternent entre balades douces ou enlevées et chansons décalées. Dans ces chansons, il est autant question d’enfance ( “A true story”) que d’amours malheureuses (“Close your eyes when we kiss“) et les Hey Hey My My jouent sur un décalage entre textes mélancoliques ou désabusés et mélodies enjouées ou comment parler de déception tout en douceur: “close your eyes when we kiss ’cause I don’t want you to see that you’re not the one that I miss”.


    Un coup de coeur particulier pour la toute première chanson de l’album dans laquelle les Hey Hey My My nous invitent à boire un verre dans un endroit qu’ils connaissent bien, un endroit où on peut apprécier de la bonne musique et où vit un homme heureux qui accueille toujours ses amis avec plaisir… bienvenue dans le Merryland des Hey Hey My My….

Les Hey Hey My My seront en concert au Krakatoa de Mérignac le 09/10/07 avec Calc et Stuck in the Sound.

le myspace de Hey Hey My My
interview des Hey Hey My My