HOT FLOWERS – Naked in the garden

0
523

Le duo Hot Flowers est né il y a tout juste 10 ans sur les traces de leurs ainés et influents Sonic Youth , No Means No ou autres JSBX. Ce duo, formé de Sandy à la batterie et d’Arnaud à la guitare, propose des compositions originales, énergiques et efficaces qui retranscrivent à merveille leur set sur scène ou ils excellent. Après un premier album plutôt bien accueilli et un 45t redoutable, le groupe sort en 2006 son 2eme album. Avis aux amateurs de sons Expérimental Noisy Bluzzz : " THIS BAND IS YOURS !!!!

Voilà ce qu’on peut lire sur le Myspace du groupe et à l’écoute de cette nouvelle production, force est de constater que si on trouve des traces sur ce disque des influences avouées plus haut, le résultat s’avère plus que probant et de surcroît, très personnel et abouti à souhait. Le rock’n’roll fougeux et indomptable du duo bordelais est tout simplement addictif. Enfin, il offre une variété qui place d’emblée HOT FLOWERS parmi les duos hexagonaux les plus en vue, aux côtés par exemple des excellents Gâtechien.

Dès le "dirty" "My love", fonceur et digne d’un BLUES EXPLOSION en pleine furie, Arnaud et Sandy cartonnnent et nous en mettent plein la vue, enchaînant ensuite avec ce "Nice day" porté par un riff sec et des séquences électro du meilleur effet, les vocaux à 2 se montrant eux aussi particulièrement attractifs.Et ça ne débande pas une seconde sur les 13 titres de cet opus génial, le duo se mettant même, à l’image de ce "Nice day", des incursions plus aériennes pour aussitôt relancer la machine plein pot: énorme!

"Flower" qui suit est lui aussi un standard de rock’n’roll colérique et racé, tout comme les 10 morceaux qui lui succèdent, à l’image du trépidant "Fashion TV", magnifié par des voix féminines samplées, à a fois sonique et psychédélique.

Cet album mériterait d’ailleurs qu’on s’arrête à chaque titre, tant chacun de ses morceaux se montre captivant, inspiré en diable et irrémédiablement accrocheur.

"Please don’t go" et son rythme effreiné breaké par des séquences plus légères, "Station" et so orgue terrible, et j’en passe, pour en arriver à "Snow for the blind" qui clôt l’album en parfait délire sonique déchiré; on n’a ici que du haut de gamme.

Et pour conclure, il ne me reste plus qu’à dire que HOT FLOWERS est tout simplement l’espoir français du moment en matière de rock’n’roll façon JON SPENCER. une tornade salutaire, et un disque énorme, à se procurer sans plus tarder.

NOS NOTES ...
PARTAGER
Article précédentSLOY – Electric session 1
Article suivantTRIBECCA – Démo