Babx – BABX

0
1659


   
Dans son tout premier album, Babx, jeune chanteur français de 24 ans, s’amuse à mêler, dans un univers désenchanté, textes poétiques ou acérés à des mélodies tantôt douces ou violentes. Babx parle des femmes et de l’amour à sa façon, c’est à dire sans mièvrerie, sans détours, avec ironie et un soupçon de mélancolie parfois.
    
     Cet album c’est un peu le calme et la tempête à la fois tant il alterne entre titres acides tels que ‘Silicone baby’ pour parler des femmes prêtes à passer sur la table d’opération pour obtenir la jeunesse éternelle ‘un jour je serai une icône/ Baby silicone’ et une ambiance piano bar sur d’autres titres. Un piano bien présent dans l’univers de Babx puisqu’il en joue mais aussi sous lequel il se cachait étant enfant pour rêver sa vie, ‘Sous le piano de ma mère/ Il y a toutes mes cabanes/ Peter Pan gangsters/ Toutes mes caravanes’ ou qui lui permet de parler d’amour sur des titres tels que ‘Quand tu m’embrasses’ : ‘Quand tu m’embrasses/ C’est la nuit qui recommence/ Dans un brin de silence/ Que tes lèvres ramassent/ Quand tu m’embrasses’.

    Pour rêver ce monde plutôt sombre et fantasmatique, Babx s’est de toute évidence immergé dans la chanson française, de ses
débuts à celle d’aujourd’hui, et a pioché ici et là ce qui lui plaisait
pour se construire un univers bien particulier. On pense forcément à
Léo Ferré pour le style et le phrasé et puis aussi parfois à Bertrand
Cantat pour la voix et le regard sur le monde. Chez
Babx, tout s’entrechoque, le passé, le présent, les corps, les sentiments, les références. Comme il le dit lui-même, il a “le c½ur qui larsen” et  parle dans cet album éclectique autant d’amour que de déchéance et joue sur des mélodies d’hier et des sujets bien d’aujourd’hui. S’il faut classer Babx quelque part, ce n’est donc pas dans la variété mais parmi ces artistes qui se sont créés un monde bien à eux. Pour en savoir un peu plus, allez faire un tour sur sa page myspace sur laquelle sont disponibles 4 titres de l’album.