The Shadow’s Gone Out « Final Alarm » (EP.Autoproduit, 29 septembre 2022).

0
173

Duo tourangeau, ce pourquoi il marque des points, The Shadow’s Gone Out s’inscrit dans une veine indus instrumentale aux voix « piquées ailleurs », à l’attrait certain, que Final alarm décline sans planter. Trois titres, trois temps d’attention non-feinte; on démarre sur les pulsions d’un Pills Ministryesque, mais fort de la touche TSGO. Il groove, se montre élastique, lance des voix songeuses, diversifie ses rythmes. Nous voilà affublés, déjà, d’une entrée en matière qui s’écoute sans décrocher. A la fois céleste et physique, l’ouverture ne fait pas dans la déconfiture. Avec Sous la pluie, qui suit, on se laisse arroser. Par des sérénades de synthés, par ces vocaux à nouveau détournés, par un cadence galopante. Ca sample avec imagination, The Shadow’s Gone Out est un peu no-genre tant le terme « indus » ne peut suffire à le définir. Passage dub, scories électro. On ne ferme surtout pas, à d’autres courants, la porte.

A deux titres, on peut sans conteste annoncer que TSGO pose là sa touche. En fin de parcours, puisque l’ep est court, on a droit à ce Final alarm éponyme qui, syncopé, tapage avec aplomb. On breake, le tempo est plus pataud. Tout ça est bien placé, de l’écoute ressort une impression favorable. La mélodie s’acidule, on repart dans une virée rythmique nourrie. La découverte, c’en est une pour moi et je remercie pour ça le groupe de m’avoir, par mail, sollicité, est valable et l’ep décrit ici sans ratés, agilement façonné par les deux complices que sont Nourtier Julien (drum/sample) et Enault Anthony (Bass/sample).